Arrêté du 20 avril 1900 portant publication de trois demandes en concession de terrains miniers sur le territoire des communes de Rumelange et de Differdange.

Adapter la taille du texte :

Arrêté du 20 avril 1900, portant publication de trois demandes en concession de terrains miniers sur le territoire des communes de Rumelange et de Differdange.

LE DIRECTEUR GÉNÉRAL DE L'INTÉRIEUR;

Vu les demandes présentées:

le 4 septembre 1899 par la société anonyme des Hauts-Fourneaux de Differdange à l'effet d'obtenir une concession d'environ 93 hectares de terrains miniers aux lieux dits «Hinterste Heid, Billert, Origerbusch, Plakig Platz, Zuschlag, Besing et Echel», ban de Rumelange;
le 8 novembre 1899 par la société anonyme des Mines du Luxembourg et des Forges de Sarrebruck à l'effet d'obtenir une concession d'environ 15 hectares de terrains miniers aux lieux dits «auf der Wolfskaul, auf dem Gallé, auf den Growen, auf den Bemercher et auf Kesseleschberg», ban de Differdange;
le 12 janvier 1900 par la société anonyme des Hauts-Fourneaux de Differdange à l'effet d'obtenir une concession d'environ 200 hectares de terrains miniers aux lieux dits «Schlecheltgen, Temesgrendehen, auf dem Stronck, bei den Gruben, Kahlen-Krentz-Loch, in der Langfuhr, auf Schiltzengrund, Lang Længten, auf Hatendahl, Kærchenstecker, auf Kreutzweg, im Rehrweg, im Thiresgrund, Herrenbusch, Glossen Busch, auf Rehrkep, auf den Growen, au! Klingelburn, auf dem Galle et auf der Wolfskaul», ban de Differdange;

Vu les plans des surfaces des terrains sur lesquels s'étendent les concessions demandées;

Vu l'art. 2 de la loi du 12 juin 1874, sur le régime des mines et minières de fer;

Arrête:

Art. 1er.

En conformité de l'art. 2 de la loi prévisée, les demandes dont s'agit seront publiées au Mémorial et dans plusieurs journaux du pays.

Art. 2.

Les oppositions éventuelles à l'objet de ces demandes seront reçues par la Direction générale de l'intérieur, en l'hôtel du gouvernement à Luxembourg.

Luxembourg, le 20 avril 1900.

Le Directeur général de l'intérieur,

H. KIRPACH.


Retour
haut de page