Arrêté du 27 janvier 1911 portant publication de huit demandes en concession de terrains miniers sur les territoires des communes d'Esch-sur-Alzette, de Kayl, de Rumelange, de Differdange et de Pétange.

Adapter la taille du texte :

Arrêté du 27 janvier 1911, portant publication de huit demandes en concession de terrains miniers sur les territoires des communes d'Esch-sur-Alzette, de Kayl, de Rumelange, de Differdange et de Petange.

LE DIRECTEUR GÉNÉRAL DE L'iNTÉRIEUR;

Vu les demandes presentées:

le 17 janvier 1911 par la Société Anonyme des Mines du Luxembourg et des Forges de Sarrebruck, à l'effet d'obtenir une concession d'une contenance de 24 hectares de terrains miniers, située aux lieux dits «auf der Wolfskau, auf dem Gallé, auf den Growen, auf Kesseleschberg, auf den Bemerchen, auf Diefendahl, auf Pellenstack, Scheuergrund, im hengen Berensloch», commune de Differdange;
le 18 janvier 1911 par la Société en commandite des Forges d'Eich «Le Gallais-Metz et Cie», à l'effet d'obtenir:
a) une concession minière dite «Hesing», d'une contenance de 23 hectares 50 ares, située aux lieux dits «auf der Thæl, hinterste Heid, Echel, Hesing, Plackeg Plätz, Zuschlag, Eichels», ban de Rumelange, et «Schlossbusch», ban d'Esch-sur-l'Alzette;
b) une concession minière dite «auf dem Kalk», d'une contenance d'environ 8 hectares, située aux lieux dits «im Heidenfeldchen», ban d'Esch-sur-l'Alzette, et «auf dem Kalk, Roschheck, klein Heidchen», ban de Kayl;
c) une concession minière dite «Im Frankenfeld», d'une contenance de 16 hectares, située aux lieux dits «auf dem Gærtchen, auf der Stross, auf weissen Gruben, auf dem Fuhs-Busch, Geifferfeld, im Frankenfeld, im Fillenfeld, im Breidfeld, Hunegfeld, Fossen Feld, im Schlammen Feld, Kureltrausch», ban de Niedercorn;
le 18 janvier 1911 par la Société Jules Collart & Cie de Steinfort, à l'effet d'obtenir une concession minière d'une contenance de 12 hectares, située aux lieux dits «Im Schlossbusch», ban d'Esch-sur-l'Alzette, et «in Eichels», ban de Rumelange;
le 18 janvier 1911 par la Société anonyme d'Ougrée-Marihaye, division de Rodange, à l'effet d'obtenir:
a) une concession minière d'une contenance d'environ 24 hectares 75 ares, située aux lieux dits «Jungenbusch», ban de Petange, et «Jungenbusch, beim Jungenbusch, auf der Hed, im Keonner, Kærchen Stecker, Lang Længten», ban de Differdange;
b) une concession minière d'une contenance d'environ 17 hectares, située aux lieux dits «auf dem Fuhsbusch, auf dem Gærtchen, Geifferfeld, Hunegfeld, Kindges Rech, auf der Schantz, auf dem gelben Butter, auf der rother Köpgen, Kureltrausch et Fossenfeld», ban de Niedercorn;
le 17 janvier 1911 par la Société anonyme des Hauts-Fourneaux et Forges de Dudelange, à l'effet d'obtenir une concession minière de 121 hectares 25 ares, située aux lieux dits Herrenbusch, Ferme d'Airsain, in Thieresgrund, auf Kreutzweg, Grand-Bois, im Rehrweg, im Rehrberg, Kærchen Stecker, Lang Længten, auf Hatendahl, auf Schiltzengrund, in den Breit Fæler, auf Thielenberg, in der Langfuhr, Tennesgrundchen, auf der Schlecheltgen, Kahlen Kreutzloch, Petesch Lachelchen, bei den Gruben, Breulenfeld, auf Gras, auf der Katzkaul, bei dem Kueschen Weg, vor weissen Gruben, Koibenfeld, im Loukeger Berg, bei Piesserbierchen, auf Honsbusch, auf Geyenhäusercher, Kollenstuck, commune de Differdange;
le 20 janvier 1911 par la Deutsch-Luxemburgische Bergwerks- und Hülten-Aktiengesellschaft à Differdange, à l'effet d'obtenir:
a) une concession minière de 2 hectares 40 ares, située aux lieux dits «Schlecheltgen, auf Tillenberg», ban de Differdange;
b) une concession minière de 131 hectares 35 ares, située aux lieux dits «im Rehrberg, im Rehrweg, auf Gommerfeld, auf Klingelbour, auf dem Gallé, bei Rehrkep, auf den Grewen. auf der Wolfskaul, auf Pellenstack, Grand-Bois, in Thieresgrund», ban de Differdange;
c) une concession minière de 45 hectares 50 ares, située aux lieux dits «auf der Thæl, hinterste Heid, Billert, Origerbusch, Plackeg Plätz, Zuschlag, Eichels«, ban de Rumelange, et «Schlossbusch», ban d'Esch sur-l'Alzette;
le 23 janvier 1911 par la Gelsenkirchener Bergwerks-Aktien-Gesellschast à Esch-sur-l'Alzette, à l'effet d'obtenir:
a) une concession minière de 4 hectares 70 ares, située aux lieux dits «Delscheterbusch, im Schlossbusch», ban d'Esch-sur-l'Alzette;
b) une concession minière de 18 hectares 01 ares 22 centiares, située aux lieux dits «im Schlossbusch», ban d'Esch-sur-AIzette, «Eichels, Krumsuhr», ban de Rumelange, et «Eichels», ban de Kayl;
c) une concession minière de 21 hectares 28 ares 78 centiares, située aux lieux dits «Origerbusch, Billert», ban de Rumelange;
d) une concession minière de 16 hectares 50 ares, située aux lieux dits «à la ferme d'Airsain, Rodenhof», commune de Petange, et «Herrenbusch, Ferme d'Airsain», ban de Differdange;
e) une concession minière de 41 hectares 50 ares, située aux lieux dits «Stauvelsheck, Goibringerweg, auf Redenschleid, am Defendahl, in hengen Berensloch, auf der Wolfskaul, auf den Bemercher, auf Kesseleschberg, beim Bau, ferme Vesque, im Goibringerweg, in der Pickesch Oicht, in den zehn Tagen, hinter Stauvelsheck, auf dem Soibel, auf Scheuerberg, Scheuerberg, Scheuergrund», commune de Differdange;
le 19 janvier 1911 par la Société anonyme des hauts-fourneaux et aciéries de Rumelange-St-Ingbert, à l'effet d'obtenir:
a) une concession minière de 40 hectares, située aux lieux dits «Eichels, Hesing, Krumfuhr, Schwinkert, Echel», ban de Rumelange;
b) une concession minière de 5 hectares, située aux lieux dits «Klein Heidgen, auf dem Kalk, Roschheck», ban de Kay!, et «Welleschgrund», ban de Rumelange;
c) une concession minière de 10 hectares, située aux lieux dits «Schlecheltgen, Tennesgrûndchen, Kollenstück, auf dem Wangert», ban de Differdange;

Vu les plans des surfaces des terrains miniers sur lesquelles s'étendent les concessions demandées;

Vu l'art. 2 de la loi du 12 juin 1874 sur le régime des mines et minières de fer;

Arrête:

Art. 1er.

En conformité de l'art. 2 de la loi prévisée, les demandes dont s'agit seront publiées au Mémorial et dans plusieurs journaux du pays.

Art. 2.

Les oppositions éventuelles à l'objet de ces demandes sont reçues par la Direction générale de l'intérieur en l'Hôtel du Gouvernement à Luxembourg.

Luxembourg, le 27 janvier 1911.

Le Directeur général de l'intérieur,

BRAUN.


Retour
haut de page