Arrêté du 8 avril 1929 concernant la fixation des districts d'élevage.

Adapter la taille du texte :

Arrêté du 8 avril 1929, concernant la fixation des districts d'élevage.

Le Ministre d'Etat,

Président du Gouvernement.

Vu l'art. 8, al. 2 et 3 de l'arrêté grand-ducal du 21 avril 1913, concernant l'amélioration des races bovine et porcine;

La Chambre d'agriculture entendue;

Arrête:

Art. 1er.

Le district d'élevage du bétail pie-noir comprendra:

les cantons de: Capellen, Echternach, Esch, Grevenmacher, Luxembourg, Mersch et Remich;
dans le canton de Diekirch les communes de: Feulen, Ettelbruck, Erpeldange, Diekirch, Ermsdorf, Medernach, Schieren, ainsi que les sections de communes Bigelbach, Gilsdorf et Tandel;
dans le canton de Redange les communes de: Saeul, Beckerich, Useldange, Redange, Ell, Perlé, Vichten, Bettborn, Folschette et Bigonville, ainsi que la section de commune Grosbous;
dans le canton de Vianden la commune de Vianden;
dans le canton de Wiltz les communes de: Mecher et Harlange, ainsi que les sections de commune Boulaide, Surré, Niederwampach, Schimpach, Oberwampach, Brachtenbach et Allerborn;
dans le canton de Clervaux la section de commune Troine-Crendal.

Le district d'élevage du bétail pie-rouge comprendra:

Les communes du canton de Clervaux à l'exception de la section de commune Troinerendal;
dans le canton de Wiltz les communes de: Eschweiler, Wilwerwiltz, Kautenbach, Goesdorf, Heiderscheid, Esch-s.-Sûre, Neunhausen, Arsdorf, Wahl, Wiltz et Winseler, ainsi que les sections de commune Dellen, Baschleiden, et Derenbach;
dans le canton de Diekirch les communes de Mertzig, Bourscheid et Hoscheid, ainsi que les sections de commune Bastendorf, Brandenbourg, Landscheid, Bettendorf, Moestroff, Reisdorf et Hoesdorf;
dans le canton de Vianden les communes de Fouhren et Putscheid.

Art. 2.

Toutes les dispositions antérieures contraires au présent arrêté sont rapportées.

Art. 3.

Le présent arrêté sera inséré au Mémorial.

Luxembourg, le 8 avril 1929.

Le Ministre d'Etat,

Président du Gouvernement,

J. Bech.


Retour
haut de page