Arrêté du 2 mai 1932 portant interdiction temporaire de la capture de l'écrevisse dans les cours d'eau indigènes.

Adapter la taille du texte :

Arrêté du 2 mai 1932, portant interdiction temporaire de la capture de l'écrivisse dans les cours d'eau indigènes.

Le Directeur général de la justice et de l'intérieur,

Attendu qu'il convient de protéger le repeuplement des écrevisses par une interdiction temporaire de la pêche de ces crustacés;

Vu l'art. 1er de la loi du 7 décembre 1881 portant modification de l'art. 7 de la loi du 6 avril 1872 sur la pêche;

Revu l'arrêté du 10 juin 1925 autorisant temporairement la capture de l'écrevisse;

Vu les propositions de M. le Directeur des eaux et forêts.

Arrête:

Art. 1er.

Jusqu'à disposition contraire la capture de l'écrevisse est interdite dans les cours d'eau indigènes.

Art. 2.

Le présent arrêté sera inséré au Mémorial, il sera en outre affiché dans toutes les communes du Grand-Duché.

Luxembourg, le 2 mai 1932.

Le Directeur général de la justice et de l'intérieur,

Norb. Dumont.


Retour
haut de page