Arrêté du 19 octobre 1933 portant règlement du stage et de l'examen pratique des aspirants aux fonctions de professeur à l'Ecole agricole d'Ettelbruck.

Adapter la taille du texte :

Arrêté du 19 octobre 1933 portant règlement du stage et de l'examen pratique des aspirants aux fonctions de professeur à l'Ecole agricole d'Ettelbruck.

Le Ministre d'Etat, Président du Gouvernement,

Vu la loi du 28 février 1883 sur la création d'une école agricole à Ettelbruck;

Vu l'arrêté grand-ducal du 5 mai 1933, portant nouveau règlement sur l'organisation de l'école agricole d'Ettelbruck;

Arrête:

Art. 1er.

Nul ne peut être nommé aux fonctions de professeur de l'école agricole, s'il n'a été déclaré apte à ces fonctions après un examen à subir devant une commission instituée à cet effet.

Art. 2.

Cette commission, nommée par le Directeur général de l'agriculture, se compose:

d'un commissaire du Gouvernement;
d'un membre de la commission de surveillance;
du directeur de l'école;
de deux professeurs.

Le choix des professeurs se portera de préférence sur les professeurs à la direction desquels les aspirants avaient été attachés. Le Directeur général désigne le président de la commission; la commission élit le secrétaire dans son sein.

Art. 3.

Pour être admis à l'examen pratique, l'aspirant doit remplir les conditions énoncées sub 1, 2, 3 et 4 de l'art. 11 de l'arrêté grand-ducal du 5 mai 1933 portant nouveau règlement sur l'organisation de l'école agricole.

Art. 4.

Les aspirants feront leur stage à l'école agricole. Le stage commence avec l'année scolaire; l'admission au stage à toute autre époque ne peut avoir lieu que pour des motifs dont l'appréciation appartient au Directeur général de l'agriculture, qui, dans ce cas, peut accorder dispense.

Art. 5.

L'aspirant est exercé à la pratique de l'enseignement par le directeur de l'établissement, ou par un ou plusieurs professeurs-patrons sous le contrôle du directeur.

A cet effet, il donne des leçons ou assiste à des leçons d'agronomie, de zootechnie et d'économie rurale.

L'aspirant peut être tenu d'assister temporairement et de collaborer à d'autres cours, afin d'être initié à l'organisation dans toutes ses parties.

Art. 6.

Le directeur de l'établissement ou le professeur-patron auquel l'aspirant est attaché, d'accord avec le directeur, lui indique les ouvrages qu'il aura à consulter pour s'initier aux principes généraux d'éducation; il lui expose la méthode et les procédés d'enseignement particulièrement applicables aux cours dont il sera chargé; il fait avec lui le plan de ces cours, procède à la répartition des matières d'enseignement par trimestre, mois et semaine, et règle, pour commencer, heure par heure, le détail de cette répartition, lui abandonnant plus tard ce soin sous son contrôle. Il fait au commencement du stage lui-même les leçons en présence de l'aspirant, surveille ensuite les leçons données par celui-ci et contrôle la correction des devoirs. Il lui présente, le cas échéant, des observations critiques en se basant sur les préceptes de la pédagogie. Il l'initie à la conservation des collections et à l'administration du matériel scolaire de démonstration.

Art. 7.

Le directeur désigne les professeurs aux leçons desquels l'aspirant aura à assister. - Ces professeurs lui donneront, au sujet de leurs cours, les explications et les renseignements dont il pourra avoir besoin.

Art. 8.

Le directeur convoque, à des époques régulières, l'aspirant ainsi que les professeurs respectifs, à l'effet de conférer sur la marche ultérieure à suivre pour le stage.

Art. 9.

Pendant la durée du stage, l'aspirant fera une dissertation écrite dont le sujet sera arrêté au commencement du stage, de commun accord avec le directeur, les professeurs respectifs et l'aspirant.

Le sujet de la dissertation sera emprunté aux branches agricoles dans lesquelles l'aspirant s'est spécialisé; la dissertation sera traitée en langue allemande ou française.

Le travail de l'aspirant devra taire mention des ouvrages qui ont été consultés par lui et porter l'affirmation qu'il a fait sa dissertation sans l'assistance d'autrui.

La dissertation sera transmise au Directeur général de l'agriculture, par l'entremise du directeur de l'établissement, quatre semaines au moins avant la date fixée pour l'examen pratique.

Art. 10.

Pendant la durée du stage, l'aspirant ne sera chargé pour autant que possible, que de huit leçons personnelles par semaine.

La faculté de donner des leçons particulières sera subordonnée à l'autorisation du Directeur général de l'agriculture.

Art. 11.

A la fin du stage, le directeur, ainsi que, le cas échéant, les professeurs à la direction desquels l'aspirant est confié, feront rapport sur la manière dont celui-ci s'est acquitté de son stage. Ces rapports sont adressés au Directeur général de l'agriculture.

Art. 12.

L'aspirant qui désire se présenter à l'examen pratique, adresse à cet effet, une demande au Directeur général de l'agriculture.

Art. 13.

A l'ouverture des opérations d'examen, chaque membre de la commission prend connaissance:

de la dissertation de l'aspirant;
des rapports prévus à l'art. 11 du présent arrêté.

Art. 14.

L'examen pratique comprend:

la discussion de la dissertation écrite mentionnée à l'art. 9;
une épreuve orale sur la méthodologie et la didactique de l'enseignement agricole;
la correction de compositions écrites des diverses classes de l'école.
deux leçons de théorie sur des sujets indiqués par la commission et à choisir dans le programme des branches agricoles. Les leçons se feront autant que possible dans la classe où l'aspirant a enseigné. Il sera accordé au candidat un délai de 24 heures pour préparer les leçons dont le sujet lui aura été indiqué.

Art. 15.

La commission exprime la valeur de chacune de ces épreuves par les notes qui suivent: «Très bien», «Bien», «Satisfaisant», «Insuffisant».

Art. 16.

Si l'aspirant a été trouvé trop faible dans l'une ou l'autre partie seulement de l'épreuve, la commission pourra lui accorder un délai de six mois pour se préparer à une nouvelle épreuve dans la partie pour laquelle il aura été ajourné.

Art. 17.

Les membres de la commission sont tenus de garder le secret de leurs délibérations.

Art. 18.

Il est délivré des certificats d'aptitude; ces certificats sont signés par tous les membres de la commission et visés par le Directeur général de l'agriculture.

Art. 19.

Le présent arrêté sera inséré au Mémorial.

Luxembourg, le 19 octobre 1933.

Le Ministre d'Etat, Président du Gouvernement,

Jos. Bech.


Retour
haut de page