Arrêté du 10 juin 1937, concernant la composition de la Commission d'examen de technicien aux cours techniques supérieurs annexés à l'école d'artisans de l'Etat, pour l'année scolaire 1936/37.

Adapter la taille du texte :

Arrêté du 10 juin 1937, concernant la composition de la Commission d'examen de technicien aux cours techniques supérieurs annexés à l'école d'artisans de l'Etat, pour l'année scolaire 1936/37.

Le Ministre de l'Enseignement professionnel,

Vu les art. 2 et 3 de l'arrêté du 3 septembre 1919, portant règlement de l'examen de technicien aux cours techniques supérieurs annexés à l'école d'artisans;

Arrête:

Art. 1er.

La session de l'examen de technicien aux cours techniques supérieurs annexés à l'école d'artisans pour l'année scolaire 1936/37, s'ouvrira le 21 juin 1937.

Art. 2.

Est nommé commissaire du Gouvernement pour cet examen M. François Simon, ingénieur en chef des travaux publics à Luxembourg.

Art. 3.

Sont nommés membres de la Commission chargée de procéder au dit examen:

a)

Membres effectifs.

MM. Charles Roger, directeur de l'école d'artisans à Luxembourg, Emile Oberlinckels, Ferd. Pescatore, Léon Mayer, Joseph Lauer, ingénieurs-chargés de cours techniques supérieurs, Bernard Droit et Joseph Weydert, professeurs, tous à l'école d'artisans et demeurant à Luxembourg.

b)

Membres suppléants.

MM. Emile Tresch, ingénieur-électricien de l'Etat à Luxembourg, J.-P. Nuel, ingénieur des travaux publics de la Ville d'Esch-s.-Alz. à Esch-s.-Alz.

Art. 4.

L'ouverture des épreuves est fixée au lundi, 21 juin 1937, à 8 heures du matin.

Art. 5.

Les demandes d'admission devront être présentées au Gouvernement avant le 15 juin prochain.

Une réunion préliminaire de la commission pour délibérer sur la procédure de l'examen, aura lieu à une date à fixer par Monsieur le commissaire du Gouvernement.

Art. 6.

Le présent arrêté sera inséré au Mémorial et un exemplaire en sera transmis à chacun des membres de la Commission pour lui servir de titre.

Le Ministre de l'Enseignement professionnel,

Nic. Braunshausen.


Retour
haut de page