Arrêté grand-ducal du 5 novembre 1919 admettant dans la Noblesse du Grand-Duché le Prince Félix-Marie-Vincent de Bourbon de Parme, troisième fils de S. A. R. Henri- Marie-Albert-Ferdinand - Charles - Pie - Louis- Antonin de Bourbon, Duc de Parme, Plaisance etc.

Adapter la taille du texte :

Arrête grand-ducal du 5 novembre 1919, admettant dans la Noblesse du Grand-Duché le Prince Félix-Marie-Vincent de Bourbon de Parme, troisième fils de S. A. R. Henri-Marie-Albert-Ferdinand - Charles - Pie - Louis-Antonin de Bourbon, Duc de Parme, Plaisance etc.

Nous CHARLOTTE, par la grâce de Dieu, Grande-Duchesse de Luxembourg, Duchesse de Nassau, etc., etc., etc.;

Voulant donner une marque publique de Notre affection et de Notre bienveillance à Notre cher Cousin Félix-Marie-Vincent Prince de Bourbon de Parme, né à Schwarzau, le 28 septembre 1895, trosième fils de Notre cher Oncle, Son Altesse Royale Henri-Marie-Albert- Ferdinand-Charles-Pie-Louis-Antonin de Bourbon, duc de Parme, Plaisance etc., et de Notre chère Tante, Son Altesse Royale la Duchesse douairière Marie-Antonia de Parme, née Princesse de Bragance, Infante de Portugal;

Vu l'art. 40 de la Constitution;

Sur le rapport de Notre Ministre d'État, Président du Gouvernement, et après délibération du Gouvernement en Conseil;

Avons trouvé bon et entendu:

D'admettre dans la noblesse de Notre Grand-Duché de Luxembourg le dit Notre cher Cousin Félix-Marie-Vincent, Prince de Bourbon de Parme et de lui conférer en outre le titre de Prince de Luxembourg, conformément aux Lettres patentes qui Lui seront délivrées.

Notre Ministre d'État, Président du Gouvernement est chargé de l'exécution du présent arrêté.

Le Ministre d'État,

Président du Gouvernement,

E. REUTER.

Château de Berg, le 5 novembre 1919.

CHARLOTTE.


Retour
haut de page