Arrêté grand-ducal du 11 décembre 1939, fixant le programme transitoire de l'examen de la candidature en sciences naturelles préparatoire aux études médicales et pharmaceutiques.

Adapter la taille du texte :

Arrêté grand-ducal du 11 décembre 1939, fixant le programme transitoire de l'examen de la candidature en sciences naturelles préparatoire aux études médicales et pharmaceutiques.

Nous CHARLOTTE, par la grâce de Dieu Grande-Duchesse de Luxembourg, Duchesse de Nassau, etc., etc., etc.;

Vu la loi du 5 août 1939, sur la collation des grades, notamment l'art. 19;

Vu l'art. 27 de la loi du 16 janvier 1866, portant organisation du Conseil d'Etat, et considérant qu'il y a urgence;

Sur le rapport de Notre Ministre de l'Instruction publique, et après délibération du Gouvernement en conseil;

Avons arrêté et arrêtons:

Art. 1er.

A titre transitoire, le programme de l'examen de la candidature en sciences naturelles préparatoire à l'étude de la médecine et médecine dentaire, de la médecine vétérinaire et de la pharmacie est réglé comme suit, à partir de la session de Pâques 1940:

«     

Les matières de l'examen pour la candidature en sciences naturelles préparatoire à l'étude de la médecine et médecine dentaire, de la médecine vétérinaire et de la pharmacie forment l'objet d'une épreuve unique qui comprend:

la physique expérimentale;
la chimie théorique, minérale et organique;
la botanique;
la zoologie;
la philosophie: logique, psychologie et morale.

Un arrêté ministériel fixera les programmes détaillés des différentes matières.

Les épreuves écrites sont rédigées soit en allemand, soit en français.

Pour être admis à l'examen, le récipiendaire doit justifier par certificats d'études:

avoir suivi, soit aux cours supérieurs, soit à l'université, des cours sur chacune des matières de l'examen;
avoir suivi en outre, aux cours supérieurs ou à l'université, un cours de manipulations chimiques, un cours pratique d'analyse chimique qualitative, un cours de minéralogie, un cours de géologie et un cours de microscopie.

Le diplôme de la candidature en sciences naturelles préparatoire à l'étude de la médecine et médecine dentaire, de la médecine vétérinaire et de la pharmacie est conféré après cet examen.

     »

Art. 2.

Les étudiants en médecine qui ont déjà passé le premier examen de la candidature en sciences naturelles prescrit par l'art. 14 de la loi du 8 mars 1875 pourront subir, au lieu du second examen, l'examen prévu par l'art. 1er qui précède, avec dispense des matières sur lesquelles a porté l'examen qu'ils ont fait.

Les étudiants en médecine qui ont été ajournés au premier examen de la candidature en sciences naturelles prescrit par la loi de 1875 sont autorisés à se soumettre, dès la session de Pâques 1940, à l'examen prévu par l'art. 1er du présent arrêté, au lieu de l'examen pour lequel ils ont été ajournés.

Les étudiants en médecine vétérinaire ou en pharmacie qui ont été ajournés à l'examen de la candidature en sciences naturelles prescrit par l'art. 6 de la loi du 26 mai 1927 sont autorisés à se soumettre à l'examen prévu par l'art. 1er du présent arrêté, au lieu de l'examen pour lequel ils ont été ajournés.

Les difficultés auxquelles l'application de ces dispositions pourra donner lieu seront décidées par le Gouvernement, sans recours, le jury d'examen entendu en son avis.

Art. 3.

Notre Ministre de l'Instruction publique est chargé de l'exécution du présent arrêté.

Le Ministre de l'Instruction publique,

N. Margue.

Luxembourg, le 11 décembre 1939.

Charlotte.


Retour
haut de page