Arrêté ministériel du 24 octobre 1921 concernant l'introduction d'un livret de stage à l'usage des élèves-pharmaciens.

Adapter la taille du texte :

Arrêté ministériel du 24 octobre 1921, concernant l'introduction d'un livret de stage à l'usage des élèves-pharmaciens.

LE DIRECTEUR GÉNÉRAL DES FINANCES ET LE DIRECTEUR GÉNÉRAL DE L'INTÉRIEUR ET DE L'INSTRUCTION PUBLIQUE;

Vu l'art. 15, alinéa 4, du IVe règlement annexé à l'ordonnance royale grand-ducale du 12 octobre 1841;

Vu l'art. 42, alinéa 3 de la loi du 8 mars 1875, sur la collation des grades;

Vu l'art. 4 de la loi du 18 mai 1902, concernant l'institution des médecins-inspecteurs et l'exercice de leurs attributions;

Vu l'art. 1er, alinéa 2, de l'arrêté grand-ducal du 21 août 1902, portant règlement de service des médecins-inspecteurs;

Vu les articles, 20 et 23 de la loi du 6 juillet 1901, concernant l'organisation et les attributions du Collège médical;

Vu les propositions du jury d'examen pour la pharmacie;

Le Collège médical entendu;

Arrêtent:

Art. 1er.

Nul ne pourra prendre une inscription comme élève en pharmacie, sans avoir obtenu au préalable l'autorisation du Directeur général ayant dans ses attributions le service sanitaire.

Art. 2.

Le Directeur général afférent délivrera à cet effet un carnet d'inscription, lequel doit contenir des indications très précises sur le stage en pharmacie; ce carnet sera paraphé et daté annuellement par:

a) le préposé de la pharmacie;
b) le président resp. le secrétaire du Collège médical;
c) le médecin-inspecteur du ressort;
d) le réviseur des pharmacies.

Art. 3.

Le carnet d'inscription doit également servir de certificat de fin de stage; ce certificat doit porter les mêmes signatures.

Art. 4.

Les inscriptions ne peuvent se faire que le 1er octobre et le 1er avril de chaque année. Pour l'année en cours cependant le délai est prorogé jusqu'au 15 novembre prochain.

Art. 5.

Pendant la scolarité les inscriptions n'auront pas lieu.

Art. 6.

Le présent arrêté sera publié au Mémorial.

Luxembourg, le 24 octobre 1921

Le Directeur général des finances,

A. NEYENS.

Le Directeur général de l'intérieur et de l'instruction publique,

Jos. BECH.


Retour
haut de page