Arrête ministériel du 12 août 1938, portant règlement sur l'examen pour l'obtention du brevet d'enseignement postscolaire et sur l'examen pour l'obtention du brevet d'enseignement primaire supérieur.

Adapter la taille du texte :

Arrête ministériel du 12 août 1938, portant règle ment sur l'examen pour l'obtention du brevet d'enseignement postscolaire et sur l'examen pour l'obtention du brevet d'enseignement primaire supérieur.

Le Ministre de l'Instruction publique,

Vu l'art. 30 de la loi du 10 août 1912, sur l'organisation de l'enseignement primaire;

Arrête:

Art. 1er.

L'examen pour l'obtention du brevet d'enseignement postscolaire portera sur les branches suivantes: la doctrine chrétienne, la pédagogie, l'histoire nationale, la langue allemande, la langue française, les mathématiques et les sciences naturelles.

Les candidats subiront un examen approfondi sur un des trois groupes de branches suivants, à leur choix:

1) les langues allemande et française;
2) les mathématiques;
3) les sciences naturelles.

L'examen approfondi portera à la fois sur le programme général, commun pour tous les candidats, de ce groupe de branches et sur le programme spécial.

Art. 2.

L'examen pour l'obtention du brevet d'enseignement primaire supérieur portera sur les branches suivantes: la doctrine chrétienne, la pédagogie, l'histoire de la littérature luxembourgeoise, la langue allemande, la langue française, les mathématiques et les sciences naturelles.

Les candidats subiront un examen approfondi sur un des trois groupes de branches suivants, à leur choix:

1) les langues allemande et française;
2) les mathématiques;
3) les sciences naturelles.

L'examen approfondi portera à la fois sur le programme général, commun pour tous les candidats, de ce groupe de branches et sur le programme spécial.

Art. 3.

La durée des épreuves est fixée pour chaque brevet à trois jours et demi, à savoir:

doctrine chrétienne,

2 heures;

pédagogie,

3 heures;

histoire nationale resp. histoire de la littérature nationale,

2 heures;

langue allemande,

2 resp. 4 heures;

langue française, 2 resp.

4 heures;

mathématiques,

2 resp. 4 heures;

sciences naturelles,

2 resp. 4 heures.

Art. 4.

Dans l'appréciation des épreuves, un maximum de 60 points est attribué à la pédagogie.

Un maximum de 60 points est attribué également à la langue allemande, à la langue française, aux mathématiques et aux sciences naturelles lorsque ces branches font l'objet d'un examen approfondi.

Dans tous les autres cas, le maximum est fixé à 40 points.

Art. 5.

Une note insuffisante en pédagogie ou dans la spécialité entraîne l'ajournement du candidat.

Art. 6.

Dans leur demande d'admission à l'exament, les candidats doivent indiquer la spécialité qu'ils auront choisie.

Art. 7.

Pour le surplus, l'examen est réglé par l'arrêté ministériel du 10 août 1938, portant règlement pour la collation des brevets aux membres du personnel enseignant des écoles primaires.

Art. 8.

Le présent arrêté entrera en vigueur à partir de la session d'été 1939. Cependant, pour la session de 1939, les candidats pourront être examinés d'après les anciens programmes s'ils en expriment le désir dans leur demande d'admission.

Luxembourg, le 12 août 1938.

Le Ministre de l'Instruction publique,

Nic. Margue.


Retour
haut de page