Arrêté ministériel du 29 juillet 1949 concernant les conditions d'admission à l'examen pour le brevet provisoire.

Adapter la taille du texte :

Arrêté ministériel du 29 juillet 1949 concernant les conditions d'admission à l'examen pour le brevet provisoire.

Le Ministre de l'Education Nationale,

Vu les articles 30 et 89 de la loi du 10 août 1912 sur l'oganisation de l'enseignement primaire;

Vu le règlement ministériel du 10 août 1938 pour la collation des brevets aux membres du personnel enseignant des écoles primaires;

Considérant que pour tenir compte de circonstances exceptionnelles, de besoins spéciaux de l'éducation ou de vocations tardives, l'intérêt de l'enseignement peut exiger une dérogation aux conditions normales d'admissibilité au brevet provisoire;

La Commission d'Instruction entendue;

Arrête:

Art. 1er.

L'article 2 du règlement ministériel du 10 août 1938 pour la collation des brevets aux membres du personnel enseignant des écoles primaires est complété comme suit:

«     

Dans des cas exceptionnels et pour des motifs graves, notamment pour tenir compte de vocations tardives, le Gouvernement pourra accorder dispense des conditions réglementaires d'admissibilité au brevet provisoire aux candidats qui sont en mesure d'apporter la preuve d'aptitudes spéciales et de produire des certificats attestant des études au moins équivalentes aux études normales

     »
.

Art. 2.

Le présent arrêté sera publié au Mémorial et au Courrier des Ecoles.

Luxembourg, le 29 juillet 1949.

Le Ministre de l'Education Nationale,

Pierre Frieden.


Retour
haut de page