Arrêté ministériel du 16 mai 1950 portant création d'une commission interministérielle pour la prévention et la résorption du chômage.

Adapter la taille du texte :

Arrêté ministériel du 16 mai 1950 portant création d'une Commission interministérielle pour la prévention et la résorption du chômage.

Le Ministre du Travail, de la Prévoyance sociale et des Mines,

Vu les réglementations en vigueur sur l'organisation productive de l'assistance aux chômeurs ainsi que sur la prévention et la résorption du chômage;

Arrête:

Art. 1er.

Il est institué une Commission interministérielle pour la prévention et la résorption du chômage, comprenant les représentants des principaux départements ministériels intéressés au problème du chômage.

Art. 2.

La commission a pour mission de prendre toutes initiatives et de formuler toutes propositions susceptibles de prévenir ou de résorber le chômage et d'émettre des suggestions quant aux questions se rattachant à l'organisation productive de l'assistance aux chômeurs.

Art. 3.

Sont nommés membres de cette commission:

MM.

Paul Wilwertz, Commissaire du Gouvernement à l´Office National du Travail, comme président ;

François Simon, Ingénieur en chef-directeur des Ponts et Chaussées ;

François Huberty, Ingénieur-directeur du Travail et des Mines ;

Hubert Schumacher, Architecte de l´Etat-directeur ;

Emile Brisbois, Conseiller de Gouvernement, représentant le Ministère de l´Intérieur ;

Pierre Welter, Conseiller de Gouvernement, représentant le Ministère des Finances ;

Eugène Leweck, Commissaire du district de Luxembourg ;

Mathias Gillen, Directeur des Services agricoles ;

François Langers, Sous-commissaire à l´agence d´Esch-s.-Alzette de l´Office National du Travail ;

François Nimax, commis-rédacteur à l´Office National du Travail, comme secrétaire.

La Commission pourra s'adjoindre des membres experts.

En cas d'empêchement, les membres pourront se faire remplacer.

Art. 4.

Le présent arrêté sera publié au Mémorial.

Luxembourg, le 16 mai 1950.

Le Ministre du Travail, de la Prévoyance sociale et des Mines,

Pierre Dupong.


Retour
haut de page