Arrêté ministériel du 18 juin 1960 portant règlement sur l'examen d'admission au stage de professeur d'éducation physique de l'enseignement secondaire.

Adapter la taille du texte :

Arrêté ministériel du 18 juin 1960 portant règlement sur l'examen d'admission au stage de professeur d'éducation physique de l'enseignement secondaire.

Le Ministre de l'Education Nationale,

Vu la loi du 23 mars 1947, concernant les professeurs d'éducation physique de l'enseignement secondaire, normal ou professionnel;

Vu l'arrêté grand-ducal du 17 juin 1960, concernant les conditions d'admission au stage et de nomination des professeurs d'éducation physique de l'enseignement secondaire;

Arrête:

Art. 1er.

Les épreuves écrites de l'examen d'admission au stage de professeur d'éducation physique de l'enseignement secondaire portent sur:

1. l'anatomie,
2. la physiologie,
3. la psycho-pédagogie,
4. la gymnastique corrective et la gymnastique orthopédique,
5. la théorie des exercices physiques et sportifs ou la composition d'une séance d'éducation physique.

Art. 2.

Les épreuves physiques comprennent

a) pour les candidats:
1. une épreuve de natation, à choisir par le jury parmi les suivantes: 50 m crawl, 50 m brasse, 50 m dos crawlé;
2. quatre épreuves d'athlétisme, à choisir par le jury parmi les suivantes: 100 m plats, 1500 m, 110 m haies (hauteur des haies: 91 cm); saut en hauteur avec élan, saut en longueur avec élan; lancer du poids (5 kg ou 7,257 kg), lancer du disque (2 kg), lancer du javelot (800 g);
3. une épreuve de grimper à la corde à l'aide des bras seuls;
4. un exercice à mains libres;
5. deux épreuves d'agrès, au choix du candidat, parmi les suivantes: barre fixe, barres parallèles, bomme, espalier, cadre, échelle;
6. saut d'appui (cheval ou plinth, au choix du candidat).
b) pour les candidates:
1. une épreuve de natation, à choisir par le jury parmi les suivantes: 50 m crawl, 50 m brasse, 50 m dos crawlé;
2. quatre épreuves d'athlétisme, à choisir par le jury parmi les suivantes: 60 m plats, 600 m, 80 m haies (hauteur des haies: 76 cm); saut en hauteur avec élan, saut en longueur avec élan; lancer du poids (4 kg), lancer du disque (1 kg), lancer du javelot (600 g);
3. une épreuve de grimper à la corde avec l'aide des jambes;
4. un exercice à mains libres;
5. deux épreuves d'agrès, au choix de la candidate, parmi les suivantes: barres parallèles à hauteurs inégales, poutre, bomme, cadre, espalier, échelle horizontale;
6. saut d'appui (mouton ou plinth au choix de la candidate).

Art. 3.

Les épreuves orales comprennent:

1. une interrogation portant sur les matières de l'examen écrit;
2. une interrogation portant sur les règlements et techniques sportifs;
3. une interrogation sur l'histoire de l'éducation physique.

Art. 4.

Le jury appelé à procéder à l'examen se compose d'un directenr ou professeur-docteur de l'enseignement secondaire, d'un docteur en médecine et de trois professeurs d'éducation physique, lesquels sont nommés par le Ministre de l'Education Nationale.

Le jury choisit parmi ses membres son président et son secrétaire.

Art. 5.

Dans une réunion préliminaire, le jury statue sur l'admission des candidats; fixe la date et la succession des différentes épreuves, ainsi que le nombre et la durée des séances qui y sont consacrées; attribue à chaque membre les branches sur lesquelles il aura spécialement à examiner et pour lesquelles il aura à proposer au choix du jury des sujets de compositions; arrête les principes d'après lesquels ces sujets devront être formulés; règle la surveillance des candidats; prend enfin toutes les dispositions propres à assurer le bon fonctionnement de l'examen.

Art. 6.

Les sujets de composition sont arrêtés au commencement de la séance respective et il en est donné immédiatement lecture aux candidats.

Art. 7.

Les épreuves écrites et les épreuves physiques ont lieu simultanément pour tous les candidats.

Art. 8.

Pour l'épreuve écrite les candidats sont réunis dans une même salle. Les places qu'ils doivent occuper, sont tirées au sort. Ils ne peuvent avoir ni notes ni écrits quelconques ayant rapport au programme des matières de l'examen; ils ne peuvent faire usage que de livres autorisés par le jury; il leur est interdit de communiquer entre eux d'une façon quelconque. En cas de contravention à la disposition qui précède, le jury prononce la nullité de l'examen. Pendant leur travail, les candidats sont constamment surveillés par deux membres du jury. - Les épreuves physiques ont lieu, en présence de tous les membres du jury, dans une salle d'éducation physique, une piscine et un terrain de sport munis des installations adéquates.

Art. 9.

Pour les épreuves écrites, les candidats font usage de papier paraphé par les membres du jury.

Art. 10.

Les candidats se servent obligatoirement de la langue française.

Art. 11.

Un maximum de 60 points est attribué à chacune des 5 épreuves écrites, un maximum de 20 points à chacune des 10 épreuves physiques et un maximum de 20 points à chacune des 3 épreuves orales.

Art. 12.

Le jury ne peut délibérer que s'il est au complet. Il prononce l'admission, le rejet ou l'ajournement du candidat.

Art. 13.

Pour être reçu, le candidat doit avoir obtenu:

a) pour l'ensemble des épreuves écrites, la moitié des 300 points, et pour chaque branche en particulier la moitié des 60 points;
b) pour l'ensemble des épreuves physiques, la moitié des 200 points;
c) pour chacune des interrogations orales, la moitié des points.

Art. 14.

L'appréciation des épreuves physiques se fait d'après les tableaux annexés au présent arrêté.

Art. 15.

L'admission a lieu purement et simplement, ou avec l'une des mentions «bien» ou «très bien».

Pour obtenir la mention «bien», le candidat doit avoir totalisé au moins 400 points.

Pour obtenir la mention «très bien», le candidat doit avoir totalisé au moins 450 points.

Art. 16.

Le candidat ajourné ne peut se représenter avant six mois et le candidat rejeté, avant un an.

Art. 17.

Le candidat qui aura subi deux rejets ne pourra plus se représenter.

Art. 18.

Les décisions du jury sont sans recours.

Art. 19.

Les diplômes et certificats, qui constatent la manière dont l'examen aura été subi, sont signés par tous les membres du jury et revêtus du visa du Ministre de l'Education Nationale.

Ils sont rédigés conformément à un modèle à arrêter par le Ministre de l'Education Nationale.

Art. 20.

Le jury adresse au Ministre de l'Education Nationale un procès-verbal détaillé de ces opérations signé par tous les membres du jury.

Art. 21.

Le présent arrêté sera publié au Mémorial et au «Courrier de l'Education Nationale».

Luxembourg, le 18 juin 1960.

Le Ministre de l'Education Nationale,

Emile Schaus.


Retour
haut de page