Arrêté royal grand-ducal du 14 mai 1855 portant que les enfants acquittés et qui, aux termes du Code pénal, doivent être élevés dans une maison de correction, peuvent être placés en apprentissage chez des cultivateurs ou des artisans, ou dans des établissements de charité.


Retour
haut de page