Protocole additionnel à la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée visant à prévenir, réprimer et punir la traite des personnes, en particulier des femmes et des enfants, ouvert à la signature du 12 au 15 décembre 2000 à Palerme - Adhésion d'Angola et d'Erythrée; Réserve d'Erythrée.

Adapter la taille du texte :

Protocole additionnel à la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée visant à prévenir, réprimer et punir la traite des personnes, en particulier des femmes et des enfants, ouvert à la signature du 12 au 15 décembre 2000 à Palerme - Adhésion d'Angola et d'Erythrée; Réserve d'Erythrée.

Il résulte de plusieurs notifications du Secrétaire Général de l'Organisation des Nations Unies:

qu'en date du 19 septembre 2014 Angola a adhéré au Protocole désigné ci-dessus, qui est entré en vigueur à l'égard de cet Etat le 19 octobre 2014;
qu'en date du 25 septembre 2014 Erythrée a adhéré au Protocole désigné ci-dessus, qui est entré en vigueur à l'égard de cet Etat le 25 octobre 2014.

Réserve d'Erythrée

L'Etat d'Erythrée déclare qu'il ne se considère pas lié par les dispositions du paragraphe 2 de l'article 15 relatif au règlement des différends concernant le présent Protocole.


Retour
haut de page