Instruction ministérielle du 18 décembre 1978 concernant la promotion des élèves de la première année d'études de l'Ecole de Commerce et de Gestion.

Adapter la taille du texte :

Instruction ministérielle du 18 décembre 1978 concernant la promotion des élèves de la première année d'études de l'Ecole de Commerce et de Gestion.

Art. 1er.

A réussi la première année d'études, l'élève qui a obtenu une note suffisante dans chaque branche de promotion figurant au programme. Dans la détermination de cette note, le 1er trimestre compte pour 1/6, le 2° pour 2/6 et le 3e pour 3/6.

Une note inférieure à 20 points au 3e trimestre entraîne automatiquement un ajournement dans la branche considérée.

Art. 2.

Si la moyenne pondérée obtenue dans plusieurs branches combinées est suffisante, le candidat est admis pour les branches en question, à moins qu'une ou plusieurs notes ne soient inférieures à 20 points. Dans ce cas il est ajourné pour cette ou ces branche(s).

Art. 3.

Est retenu, le candidat qui a obtenu des notes insuffisantes dans des branches dont la somme des indices de promotion est égale ou supérieure au nombre 7. Est également retenu, le candidat ajourné, qui n'a pas obtenu une note suffisante dans chacune des branches sur lesquelles a porté l'ajournement.

Art. 4.

L'élève ne peut être retenu en première année d'études plus de deux fois.

Art. 5.

Les indices des branches sont les suivants:

Section

Gestion/Secrétariat

Français

3

3

Allemand

2,5

3

Anglais

2,5

3

Connaissance du monde contemporain

2

2

Mathématique générale

2,5

-

Mathématique financière

2

Mathématique appliquée et statistiques

2

Economie politique

3

3

Economie et org. de l'entreprise

Droit civil et social

2,5

2

Chimie et physique

1,5

1,5

Techniques comptables et fiscales

3

2

Droit fiscal

1,5

-

Informatique de gestion

3

-

Correspondance (allem., anglais, français)

3 (1+1+1)

Sténo + dactylo

2 (1+1)

Bureautique (bureau de courrier + inform.)

2 (1+1)

Luxembourg, le 18 décembre 1978

Le Secrétaire d'Etat à l'Education Nationale,

Guy Linster


Retour
haut de page