Loi du 11 mai 1892 concernant l'acceptation des libéralités faites au profit de l'État, des communes, des hospices, des établissements pauvres d'une commune ou d'utilité publique.


Retour
haut de page