Loi du 15 décembre 1955 ayant pour objet:
a) d'ouvrir au Gouvernement un crédit provisoire de 1.035.149.500 francs pour les mois de janvier, février et mars 1956, et
b) de rendre applicables pour la même période les dispositions figurant aux articles 2 à 3, 5 à 8 et à l'article 9, al. 1er, 2, 3, 5 et 6 du projet de loi concernant le budget des recettes et des dépenses del'Etat pour l'exercice 1956.

Adapter la taille du texte :

Loi du 15 décembre 1955 ayant pour objet:

a) d'ouvrir au Gouvernement un crédit provisoire de 1.035.149.500 fr. pour les mois de janvier, février et mars 1956, et
b) de rendre applicables pour la même période les dispositions figurant aux articles 2 à 3, 5 à 8 et à l'article 9, al. 1er, 2, 3, 5 et 6 du projet de loi concernant le budget des recettes et des dépenses de l'Etat pour l'exercice 1956.

Nous CHARLOTTE, par la grâce de Dieu, Grande-Duchesse de Luxembourg, Duchesse de Nassau, etc., etc., etc.;

Notre Conseil d'Etat entendu;

De l'assentiment de la Chambre des députés;

Vu la décision de la Chambre des députés du 7 décembre 1955 et celle du Conseil d'Etat du 9 du même mois portant qu'il n'y a pas lieu à second vote;

Avons ordonné et ordonnons:

Art. 1er.

Il est ouvert au Gouvernement un crédit provisoire de 1.035.149.500,- francs pour couvrir les dépenses courantes à effectuer pendant les mois de janvier, février et mars 1956 conformément au projet de budget pour cet exercice.

Art. 2.

Les dispositions figurant aux articles 2 à 3, 5 à 8 et à l'article 9, al. 1er, 2, 3, 5 et 6 du projet de loi concernant le budget des recettes et des dépenses de l'Etat pour l'exercice 1956 sont applicables pour les mois de janvier, février et mars 1956.

Les conditions prévues à l'article 9, al. 2, 3, 5 et 6 du projet de loi précité seront constatées par le Conseil de Gouvernement sur le vu d'un rapport motivé du chef de l'Administration et de l'avis de la Commission spéciale prévue à l'article 6 de la loi du 24 décembre 1946.

Art. 3.

L'exécution de cette loi sera réglée par arrêté grand-ducal.

Mandons et ordonnons que la présente loi soit insérée au Mémorial pour être exécutée et observée par tous ceux que la chose concerne.

Les Membres du Gouvernement,

Joseph Bech.

Pierre Frieden.

Victor Bodson.

Michel Rasquin.

Nicolas Biever.

Pierre Werner.

Emile Colling.

Paul Wilwertz.

Palais de Luxembourg, le 15 décembre 1955.

Charlotte.


Retour
haut de page