Règlement grand-ducal du 30 mai 1963 portant modification de l'uniforme de la Gendarmerie.

Adapter la taille du texte :

Règlement grand-ducal du 30 mai 1963 portant modification de l'uniforme de la Gendarmerie.

Nous CHARLOTTE, par la grâce de Dieu, Grande-Duchesse de Luxembourg, Duchesse de Nassau, etc., etc., etc.;

Vu le chapitre VI et notamment l'article 63 de la loi du 23 juillet 1952 concernant l'organisation militaire;

Vu l'arrêté grand-ducal du 1er août 1919 déterminant l'uniforme de la Gendarmerie, tel qu'il a été modifié par les arrêtés grand-ducaux des 18 juillet 1920, 25 février 1922, 14 mai 1923, 1er juillet 1929 et 18 avril 1957;

Vu l'article 27 de la loi du 8 février 1961 portant organisation du Conseil d'Etat et considérant qu'il y a urgence;

Sur le rapport du Ministre de la Force Armée et après délibération du Gouvernement en Conseil;

Avons arrêté et arrêtons:

Art. 1er.

Les modifications suivantes sont apportées à l'uniforme de la Gendarmerie

Manteau.

1. Le manteau porté par les membres de la Gendarmerie, à l'exception des officiers et adjudants, doit répondre aux caractéristiques suivantes:
Il se compose de deux devants, d'un dos en deux pièces avec fente, d'un col ouvert rabattu et de deux manches. Les devants ainsi que le dos sont ajustés à la taille.
a) Devant:
Le haut des devants est rabattu pour former revers; les revers sont ouverts et plats. Leur largeur est de 10 cm. Chaque revers porte une boutonnière.
Les devants ne présentent pas de plis et croisent avec les revers qui assurent la fermeture du manteau par deux rangées de trois gros boutons en métal. La croisure est telle que, le manteau entièrement boutonné, les deux rangées de boutons forment deux lignes espacées de 19 cm au bouton supérieur, de 18 cm au bouton médian et de 17 cm au bouton inférieur. Les boutons sont placés en hauteur à des intervalles égaux depuis la hase du revers jusqu'au niveau du creux de la taille, la hase du ceinturon reposant sur le dernier. A chaque bouton correspond une boutonnière en cordonnet sur le devant opposé.
b) Dos:
Le dos ne présente pas de plis. 11 est formé de deux pièces, assemblées par une piqûre intérieure. Cette piqûre descend au-dessous de la taille et se prolonge par une fente jusqu'au bas du dos. La longueur de cette fente est de 51 cm environ. Le côté gauche de la fente croise de 5,5 cm environ sur le côté droit. Le bord gauche de la fente est remplié en drap de fond, percé à intervalles égaux de 3 boutonnières en cordonnet correspondant à trois petits boutons en métal, cousus sur le fond droit de la fente.
c) Collet:
Le collet en drap de fond est plat. Il a une hauteur de 5 cm au milieu du dos.
Au devant il présente un angle de chaque côté qui se termine en pointe légèrement arrondie.
d) Manches:
Les manches sont en deux morceaux dont un dessus et un dessous. Ployé en deux, le bord inférieur de la inanche doit arriver à la commissure du pouce de l'homme. Le bas de la manche est terminé par un parement- botte circulaire doublé, d'un seul morceau de 15 cm de hauteur apparente, arrêté sur la couture intérieure et pris dans la couture extérieure de la manche, laissant à la partie supérieure de cette couture une fente de 2,5 cm de largeur, aux coins libres légèrement arrondis.
e) Garnitures extérieures:
Pattes d'épaules: Sur chaque épaule est fixée une patte en drap de fond, garnie de la même matière. Elle est prise à sa base dans la couture du montage de la manche. Sa largeur est de 5,5 cm à la base et diminue progressivement jusqu'à son extrémité libre qui est de forme arrondie. Elle est fixée par une boutonnière en cordonnet à un petit bouton en métal, cousu sur l'épaule à environ 4 cm du col.
Poches: Une fente de poche, longue de 20 cm environ, est percée obliquement sur chaque devant. Son milieu se trouve à 8 cm environ en dessous du creux de la taille. Elle est recouverte d'une patte en drap de fond, de 8 cm de hauteur, en forme de rectangle légèrement arrondi aux coins.
La patte et le fond de l'entrée sont doublés en satinette. L'ouverture de la poche est solidement arrêtée aux coins et passepoilée dans toute sa largeur intérieure en drap de fond sur une hauteur de 5 cm. La poche en droit-fil est rectangulaire et haute de 20 cm.
f) Garnitures intérieures:
Doublures: Le bord intérieur des devants est garni en drap de fond sur une largeur de 12 cm environ en haut et de 7,5 cm environ en bas. Cette garniture peut être en deux morceaux.
La doublure du manteau et des manches est en satinette. Les poches extérieures sont renforcées à l'intérieur des devants d'un droit-fil en croisé large de 5 cm environ et pris dans les coutures latérales.
Poches intérieures: A l'intérieur des deux devants et à la hauteur de l'emmanchure est placée une poche ouverte de portefeuille large de 17 cm environ, profonde de 20 cm environ, en croisé de coton, garnie et passepoilée de satin.
g) Divers:
Le collet, les revers, les pattes d'épaules, les parements ainsi que les bords des devants sont piqués à 1,5 cm des bords respectifs.
A l'assemblage du dos et des devants est fixé à chaque côté un crochet assurant le port correct du ceinturon.
La longueur du manteau est telle que la distance entre son bord inférieur et le sol est de 40 cm environ
2. Le manteau porté par les officiers et adjudants de gendarmerie doit répondre aux caractéristiques suivantes:
Il est du même type que celui décrit ci-dessus, mais se porte sans ceinturon.
A cet effet une martingale en drap, doublée de satinette, est prise dans chaque couture d'assemblage des devants avec le dos, à la hauteur de la taille, avec tête carrée, coins abattus. La martingale de gauche est percée de trois boutonnières en cordonnet, la première à environ 2 cm de son extrémité libre, correspondant à trois grands boutons en métal, cousus sur la martingale droite.
La hauteur de la martingale est de 6 cm. Le manteau est garni entièrement en soie ou en satinette. Le bord inférieur de cette garniture est remplié et fixé à 2 cm du bas du manteau.

Art. 2.

Notre Ministre de la Force Armée est chargé de l'exécution du présent règlement.

Palais de Luxembourg, le 30 mai 1963.

Pour la Grande-Duchesse:

Son Lieutenant -Représentant

Jean

Grand-Duc héritier

Le Ministre de la Force Armée,

Eugène Schaus


Retour
haut de page