Règlement grand-ducal du 14 juillet 1965 concernant l'application du règlement No 19/1962 de la Communauté Economique Européenne à la récolte des céréales de 1965.

Adapter la taille du texte :

Règlement grand-ducal du 14 juillet 1965 concernant l'application du règlement n° 19/1962 de la Communauté Economique Européenne à la récolte des céréales de 1965.



Nous JEAN, par la grâce de Dieu, Grand-Duc de Luxembourg, Duc de Nassau, etc., etc., etc.;

Vu la loi du 30 novembre 1957 portant approbation du Traité instituant la Communauté Economique Européenne, de ses Annexes, Protocoles et Convention additionnels, signés à Rome, le 25 mars 1957, et à Bruxelles, le 17 avril 1957;

Vu le règlement grand-ducal du 28 juillet 1962 relatif à l'exécution des règlements, décisions, directives, avis et recommandations de la Communauté Economique Européenne en matière agricole;

Vu le règlement n° 19 du Conseil de la Communauté Economique Européenne du 4 avril 1962 portant établissement graduel d'une organisation commune des marchés dans le secteur des céréales;

Vu la décision du Conseil de la Communauté Economique Européenne du 24 juillet 1962 autorisant le Grand-Duché de Luxembourg à maintenir provisoirement le régime de l'incorporation obligatoire du seigle;

Vu l'article 27 de la loi du 8 février 1961 portant organisation du Conseil d'Etat et considérant qu'il y a urgence;

Sur le rapport de Notre Ministre de l'Economie Nationale et de l'Energie, de Notre Ministre de l'Agriculture et de la Viticulture, de Notre Ministre du Budget et de Notre Ministre de la Justice et après délibération du Gouvernement en Conseil;

Arrêtons:

I. - Céréales panifiables

Art. 1er.

Sont à considérer comme céréales panifiables indigènes, dans le sens du présent règlement, le froment, le seigle et le méteil récoltés sur les surfaces déclarées au recensement officiel du 15 mai 1965.

Art. 2.

Sont admis à la commercialisation:

a) la récolte de froment de l'année 1965;
b) 1.200 kg de seigle ou de méteil par ha, cette quantité devant être justifiée par un nombre correspondant de tickets de livraison mis à la disposition des producteurs par le service d'économie rurale, section office du blé.

La commercialisation de ces céréales est soumise aux conditions de prix et de qualité définies aux articles 5 et 6 du présent règlement.

La campagne de commercialisation de la récolte 1965 débute le Ier juillet 1965, elle prendra fin le 30 juin 1966.

Art. 3.

En vue d'assurer et de régulariser l'écoulement intégral de la récolte de froment dans le sens des dispositions y relatives du règlement n° 19/1962 de la Communauté Economique Européenne, le service d'économie rurale, section office du blé, a mandat de surveiller l'application des dites dispositions. Les modalités d'intervention font l'objet d'un contrat à établir par le Ministère de l'Agriculture avec les organismes commerciaux chargés, par le dit Ministère, des opérations d'intervention et/ou de stockage.

Art. 4.

Les prix des céréales panifiables sont fixés au stade du commerce de blé. Ils comprennent:

a) un prix indicatif et un prix d'intervention pour le froment;
b) un prix indicatif et un prix d'intervention pour le seigle et le méteil. Ces deux prix ne valent que pour les quantités admises à la commercialisation conformément aux dispositions de l'article 2 sub b ci-dessus.

Dans ces prix sont compris les frais normaux d'enlèvement des céréales à la ferme et la marge normale du commerce de blé.

Le prix d'intervention est le prix franco organisme commercial agréé, dont question à l'article 3 ci-dessus.

Art. 5.

Les prix indicatifs et d'intervention sont fixés comme suit:

froment

Prix

seigle et méteil

Prix

Mois

fr./100 kg: indicatif

d'intervention

indicatif

d'intervention

1965

juillet, août et septembre

585

555

540

510

octobre

590

560

545

515

novembre

596

566

550

520

décembre

602

572

555

525

1966

janvier

608

578

560

530

février

614

584

560

530

mars

619

589

560

530

avril

623

593

560

530

mai

627

597

560

530

juin

627

597

560

530

Art. 6.

Les prix fixés à l'article 5 s'entendent par 100 kg de marchandise saine, loyale et marchande, répondant aux critères de qualité ci-après:

froment

seigle et méteil

taux d'humidité

16%

16%

impuretés de grains

1,5%

1,5%

impuretés diverses (Schwarzbesatz)

0,5%

0,5%

grains brisés

2%

2%

grains germés

1%

1%

poids à l'hectolitre

75 kg

71 kg.

Les impuretés de grains sont constituées par les grains échaudés, les grains d'autres céréales, les grains attaqués par les prédateurs et les grains présentant des colorations du germe ou grains mouchetés.

Les impuretés diverses (Schwarzbesatz) sont constituées par les graines étrangères, l'ergot, les grains avariés, les grains cariés et boutés, les balles, les impuretés proprement dites, les fragments d'insectes et les coléoptères.

Les grains germés sont les grains dont le germe porte des radicelles ou accuse un gonflement ou un rétrécissement qui peuvent être constatés à l'oeil nu.

Dans la détermination des prix à payer pour une marchandise s'écartant du standard de qualité prescrit, les bonifications ou réfactions exprimées en valeur sont les suivantes:

a) pour 0,1% d'humidité, 0,12% de valeur;
b) pour 0,1% d'impuretés diverses (S
c) ou de substances étrangères, 0,1% de valeur;
d) pour 0,1% d'impuretés de grains, de grains brisés ou de grains germés, 0,05% de valeur;
e) pour 1 kg de poids à l'hectolitre, 0,5 kg de valeur.

Au cas où, à la fois, le taux d'humidité et le poids spécifique diffèrent de ceux qui sont déterminants des standards de qualité, les corrections se font uniquement sur la base du coefficient d'équivalence qui donne lieu à la correction la plus importante.

En vue de la détermination des bonifications ou réfactions, dont question ci-dessus, le pourcentage d'humidité est à déterminer contradictoirement à la réception des céréales; de même, les teneurs en impuretés et le pourcentage des grains germés. Le résultat de ces déterminations est à mentionner sur les certificats d'origine et les factures.

Art. 7.

Toutes les ventes de céréales panifiables du producteur au commerce de blé doivent être appuyées par des certificats d'origine à établir par l'acheteur. Pour le seigle et le méteil, les livraisons doivent en outre être justifiées par un nombre équivalent de tickets de seigle, prévus à l'article 2 b) ci-dessus.

L'office du blé est chargé du contrôle du mouvement des céréales panifiables. A cet effet, l'office est habilité à exiger des négociants en grains et des meuniers la production de toutes pièces justificatives concernant les achats, les ventes et les stocks de céréales panifiables et de leurs dérivés.

Art. 8.

Le pourcentage de seigle à utiliser pour la fabrication de farine de panification est fixé par règlement des Ministres de l'Agriculture et des Affaires Economiques.

Art. 9.

La vente des issues de meunerie par les moulins et leur reprise éventuelle par les négociants en grains et les producteurs peuvent faire l'objet d'une réglementation ministérielle.

Art. 10.

Les prix de seuil servant à la détermination du prélèvement à opérer en cas d'importation de froment, de seigle, de méteil, de blé dur, de farines, gruaux et semoules provenant de ces céréales, sont fixés comme suit: francs les cent kilogrammes.

gruaux et semoules

farines

blé

Mois

froment

seigle

blé dur

froment

seigle

tendre

dur

1965

juillet, août et septembre

572,5

527,5

602

876

813

896

955

octobre

577,5

532,5

607

883

820

903

962

novembre

583,5

537,5

613

892

827

912

971

décembre

589,5

542,5

619

901

834

921

980

1966

janvier

595,5

547,5

625

910

841

930

989

février

601,5

547,5

631

919

841

939

998

mars

606,5

547,5

636

926

841

946

1.005

avril

610,5

547,5

640

932

841

952

1.011

mai

614,5

547,5

644

938

841

958

1.017

juin

614,5

547,5

644

938

841

958

1.017

II. - Céréales fourragères

Art. 11.

Les prix indicatifs et de seuil à fixer pour les céréales fourragères, selon les dispositions du règlement n° 19/1962 du Conseil de la Communauté Economique Européenne, sont établis dans l'annexe au présent règlement.

L'utilisation industrielle des céréales fourragères peut être subventionnée en proportion des prélèvements opérés à l'importation de ces céréales. Le montant de ces subventions est déterminé par instruction ministérielle.

III. Dispositions générales

Art. 12.

Les infractions aux dispositions du présent règlement sont constatées et punies conformément à l'article I I de la loi du 30 juin 1961 ayant pour objet d'abroger et de remplacer l'arrêté grand-ducal du 8 novembre 1944 portant création d'un office des prix, ainsi qu'en vertu de l'article 6 du règlement grand-ducal du 28 juillet 1962 relatif à l'exécution des règlements, décisions, directives, avis et recommandations de la Communauté Economique Européenne en matière agricole.

Art. 13.

Sont abrogées toutes dispositions contraires au présent règlement.

Art. 14.

Notre Ministre de l'Economie Nationale et de l'Energie, Notre Ministre de l'Agriculture et de la Viticulture, Notre Ministre du Budget et Notre Ministre de la Justice sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent règlement qui sera publié au Mémorial.

Le Ministre de l'Economie Nationale et de l'Energie et du Budget,

Antoine Wehenkel

Le Ministre de l'Agriculture et de la Viticulture,

Emile Colling

Le Ministre de la Justice,

Pierre Werner

Palais de Luxembourg, le 14 juillet 1965

Jean


Retour
haut de page