Règlement grand-ducal du 8 juin 1971 portant création et organisation de sections de chimie aux établissements d'enseignement technique et professionnel.

Adapter la taille du texte :

Règlement grand-ducal du 8 juin 1971 portant création et organisation de sections de chimie aux établissements d'enseignement technique et professionnel.

Nous JEAN, par la grâce de Dieu, Grand-Duc de Luxembourg, Duc de Nassau, etc., etc., etc.;

Vu la loi du 18 juillet 1924 portant création d'une école professionnelle à Esch-sur-Alzette;

Vu la loi du 1er décembre 1953 portant création de centres d'enseignement professionnel pour les apprentis de l'artisanat, du commerce et de l'industrie;

Vu la loi du 21 août 1969 portant création de sections de chimie aux établissements d'enseignement technique et professionnel;

Vu l'art. 27 de la loi du 8 février 1961 portant organisation du Conseil d'Etat et considérant qu'il y a urgence;

Sur le rapport de Notre Ministre de l'Education Nationale et après délibération du Gouvernement en conseil;

Arrêtons:

Art. 1er.

Des sections de chimie sont créées à l'Ecole Professionnelle d'Esch-sur -AIzette et au Centre d'enseignement professionnel de Luxembourg.

Art. 2.

Ces sections comporteront:

a) à l'Ecole Professionnelle d'Esch-sur-Alzette et au Centre d'enseignement professionnel de Luxembourg un cycle inférieur de trois ans ayant pour mission la formation d'aides-chimistes;
b) aux établissements précités ou à un seul de ces établissements à déterminer par arrêté ministériel, un cycle supérieur de deux ans ayant pour mission la formation de techniciens chimistes.

Art. 3.

Pour être admis au cycle inférieur, les candidats doivent avoir suivi avec succès, soit deux années d'études dans des classes à plein temps de l'enseignement technique et professionnel, soit encore deux années d'études dans l'enseignement secondaire ou dans l'enseignement moyen.

Art. 4.

Le programme d'enseignement du cycle inférieur porte sur les matières suivantes:

a)

enseignement général

langue française, langue allemande, langue anglaise, langues et correspondances allemandes et françaises, arithmétique, algèbre, géométrie, dessin géométrique, hygiène, éducation morale, instruction civique, éducation physique.

b)

enseignement scientifique et professionnel

chimie générale (I/II), chimie minérale (I/II), chimie organique (I/II), chimie analytique, éléments de chimie industrielle, physique (I/II), biologie générale, microbiologie, biochimie, métallographie, technologie des matières synthétiques, travaux pratiques, travaux pratiques de chimie, travaux pratiques de physique, travaux pratiques de photographie, microscopie.

Art. 5.

A la fin de la 3e année d'études, les élèves se soumettent à un examen de fin d'études qui porte:

a) pour les épreuves pratiques: sur l'ensemble des matières traitées,
b) pour les épreuves théoriques: sur les matières du programme de la 3e année.

L'examen de fin d'études du cycle inférieur a lieu devant une commission composée d'un commissaire du Gouvernement, comme président, de 8 à 12 membres effectifs et de 2 à 4 membres suppléants.

Un règlement ministériel fixera l'organisation de cet examen.

Art. 6.

Un certificat d'aide-chimiste sera délivré aux candidats ayant passé avec succès l'examen de fin d'études du cycle inférieur.

Art. 7.

Pour être admis aux cycle supérieur de technicien-chimiste, les candidats doivent être détenteurs du certificat d'aide-chimiste. Peuvent être admis en outre les candidats détenteurs de diplômes ou de certificats reconnus adéquats par le Ministre de l'Education Nationale, s'ils ont subi avec succès un examen probatoire dans les branches pratiques figurant aux programmes du cycle inférieur.

L'examen probatoire aura lieu devant une commission composée par le commissaire du Gouvernement et les membres chargés de la correction de branches pratiques dans l'examen précité à l'art. 5 ci-dessus.

Art. 8.

Le programme d'enseignement du cycle supérieur de technicien-chimiste porte sur les matières suivantes: langue française, langue allemande, langue anglaise, mathématiques, chimie, physique, travaux pratiques de chimie, travaux pratiques de physique, technique des mesures, technologie chimique.

Un règlement ministériel pourra compléter ce programme des matières en cas de besoin.

Art. 9.

A la fin de la deuxième année d'études du cycle supérieur, les élèves se soumettent à un examen de fin d'études qui porte sur les matières de cette année. L'examen a lieu devant une commission composée d'un commissaire du Gouvernement, de 8-10 membres effectifs et de 2-4 membres suppléants.

Un règlement ministériel fixera l'organisation de cet examen.

Art. 10.

Un diplôme de technicien-chimiste est délivré aux candidats ayant passé avec succès l'examen de fin d'études du cycle supérieur.

Art. 11.

Notre Ministre de l'Education Nationale est chargé de l'exécution du présent règlement qui sera publié au Mémorial.

Le Ministre de l'Education Nationale,

Jean DUPONG

Palais de Luxembourg, le 8 juin 1971

Jean


Retour
haut de page