Règlement grand-ducal du 15 février 1984 modifiant le règlement grand-ducal modifié du 23 mars 1979 portant réglementation des études d'infirmier psychiatrique et détermination des attributions et techniques professionnelles de l'infirmier psychiatrique.

Adapter la taille du texte :

Règlement grand-ducal du 15 février 1984 modifiant le règlement grand-ducal modifié du 23 mars 1979 portant réglementation des études d'infirmier psychiatrique et détermination des attributions et techniques professionnelles de l'infirmier psychiatrique.

Nous JEAN, par la grâce de Dieu, Grand-Duc de Luxembourg, Duc de Nassau;

Vu la loi du 18 novembre 1967 portant réglementation de certaines professions paramédicales;

Vu l'avis du collège médical;

Vu l'article 27 de la loi du 8 février 1961 portant organisation du Conseil d'Etat et considérant qu'il y a urgence;

Sur le rapport de Notre Ministre de la Santé et après délibération du Gouvernement en Conseil;

Arrêtons:

Art. A.

L'article 10ter du règlement grand-ducal du 23 mars 1979 portant réglementation des études d'infirmier psychiatrique et détermination des attributions et techniques professionnelles de l'infirmier psychiatrique tel qu'il a été modifié par le règlement grand-ducal du 28 octobre 1981 est abrogé et remplacé par les dispositions suivantes:

«     

Pour le candidat ayant suivi la formation A, l'examen pratique comporte trois épreuves cotées chacune de zéro à soixante points:

- une épreuve de soins aux malades psychiatriques
- une observation de malade avec établissement d'un plan de soins et
- la présentation d'un travail personnel.

Pour le candidat ayant suivi la formation B, l'examen pratique comporte quatre épreuves cotées chacune de zéro à soixante points:

- une épreuve de soins en pathologie médicale ou chirurgicale
- une épreuve de soins aux malades psychiatriques
- une observation de malade avec établissement d'un plan de soins et
- la présentation d'un travail personnel.

Le travail personnel comporte l'observation écrite d'un malade psychiatrique au choix du candidat et en accord avec l'infirmier hospitalier gradué chargé de l'enseignement des soins infirmiers en psychiatrie et santé mentale. Ce travail doit porter plus spécialement sur les aspects relationnels et psychiatriques du malade. Il est rédigé en langue française ou allemande et présenté en langue française, allemande ou luxembourgeoise. Il doit être mis à la disposition de la commission d'examen à une date fixée par la commission.

Pour le candidat qui a fait ses études à l'étranger, le choix du malade doit être approuvé par les membres infirmiers hospitaliers gradués effectifs de la commission d'examen.

     »

Art. B.

Les paragraphes 1 et 3 de l'article 12 du règlement grand-ducal précité sont abrogés et remplacés par les dispositions suivantes:

«     

Art. 12.

(1)

La commission d'examen établit une note finale pour chaque matière théorique, une note finale pratique, une note finale des rapports de stage et une note finale des appréciations de stage et fait le total des points ainsi obtenus.

. . . . . .

(3)

Pour l'établissement de la note finale pratique la commission d'examen prend en considération, à raison de deux tiers la moyenne des notes obtenues dans les différentes épreuves de l'examen pratique à l'exception du travail personnel et à raison d'un tiers la moyenne des notes obtenues dans les mêmes épreuves en cours d'année.

     »

Art. C.

Le paragraphe 2 et le paragraphe 3 alinéa 1er de l'article 13 du règlement grand-ducal précité sont abrogés et remplacés par les dispositions suivantes:

«     

(2)

Est ajourné le candidat qui a obtenu une ou deux notes insuffisantes dans les matières théoriques ou pratiques. L'épreuve d'ajournement porte sur les matières dans lesquelles le candidat a obtenu la note finale insuffisante. L'ajournement dans une matière théorique se fait uniquement par écrit. Pour le candidat qui a eu une note insuffisante dans la note finale des rapports de stage, l'ajournement comporte la rédaction d'un travail personnel d'ajournement dont le sujet est choisi par la commission.

(3)

Est rejeté

- le candidat qui a obtenu une note zéro
- le candidat qui a obtenu plus de deux notes finales insuffisantes
- le candidat qui a obtenu une note insuffisante à l'examen d'ajournement
- le candidat qui sans excuse reconnue valable par la commission d'examen ne s'est pas présenté à l'examen.
     »

Art. D.

Notre Ministre de la Santé est chargé de l'exécution du présent règlement qui sera publié au Mémorial.

Le Ministre de la Santé,

Emile Krieps

Palais de Luxembourg, le 15 février 1984.

Jean


Retour
haut de page