Institut Luxembourgeois de Régulation - Règlement ILR/E20/9 du 31 mars 2020 portant fixation du mix résiduel de l’année 2019 - Secteur électricité.

Adapter la taille du texte :

Institut Luxembourgeois de Régulation - Règlement ILR/E20/9 du 31 mars 2020 portant fixation du mix résiduel de l’année 2019 - Secteur électricité.

La Direction de l’Institut Luxembourgeois de Régulation,

Vu la loi modifiée du 1er août 2007 relative à l’organisation du marché de l’électricité, notamment son article 49 ;

Vu le règlement grand-ducal du 21 juin 2010 relatif au système d’étiquetage de l’électricité ;

Vu le règlement E16/37/ILR du 3 octobre 2016 concernant la détermination de la composition et de l’impact environnemental de l’électricité fournie ;

Vu le règlement E11/14/ILR du 29 mars 2011 portant fixation des valeurs par défaut de l’impact environnemental et abrogeant le règlement E10/24/ILR du 19 octobre 2010 portant fixation des valeurs par défaut de l’impact environnemental ;

Arrête :

Art. 1er.

Dans le cadre de l’application du règlement grand-ducal du 21 juin 2010 relatif au système d’étiquetage de l’électricité, le mix résiduel de l’électricité est fixé comme suit pour l’année 2019 :

 Catégorie de source d’énergie

Composition du mix résiduel

a)

 Énergie fossile non renouvelable

60,1 %

 houille

14,6 %

 lignite

17,3 %

 gaz naturel

26,6 %

 cogénération à haut rendement

0,0 %

 autres énergies fossiles (pétrole, autres)

1,6 %

b)

 Énergie nucléaire

39,4 %

c)

 Sources d’énergie renouvelables

0,0 %

 biomasse, biogaz, gaz des stations d’épuration d’eaux  usées, gaz de décharge

0,0 %

 énergie éolienne

0,0 %

 énergie hydroélectrique

0,0 %

 énergie solaire

0,0 %

 autres sources d’énergie renouvelables

0,0 %

d)

 Autres sources d’énergie et sources d’énergie non  identifiables

0,5 %

 Total

100,00 %

Les données de base pour les calculs sont issues du tableau « Supply of electricity - monthly data (Version du 24 février 2020, récupérée le 30 mars 2020) » de Eurostat pour la période janvier-octobre 2019 et pour la région « Continental Europe » hormis la Suisse et en incluant la région « Est » du Danemark. La source d’énergie charbon a été subdivisée en houille et lignite selon la répartition dans le mix résiduel de l’année 2018.

Art. 2.

L’impact environnemental du mix résiduel est à déterminer en appliquant les valeurs par défaut fixées par le règlement E11/14/ILR du 29 mars 2011 portant fixation des valeurs par défaut de l’impact environnemental et abrogeant le règlement E10/24/ILR du 19 octobre 2010 portant fixation des valeurs par défaut de l’impact environnemental.

Art. 3.

Le présent règlement sera publié au Journal officiel du Grand-Duché de Luxembourg et sur le site Internet de l’Institut.

Pour l’Institut Luxembourgeois de Régulation,

La Direction,

Michèle Bram

Directrice adjointe

Camille Hierzig

Directeur adjoint

Luc Tapella

Directeur


Retour
haut de page