Règlement ministériel du 16 novembre 1976 modifiant l'article 2 du règlement ministériel du 5 février 1976 fixant le barème des points attribués aux différentes épreuves du stage pédagogique des aspirants-professeurs de l'enseignement secondaire.

Adapter la taille du texte :

Règlement ministériel du 16 novembre 1976 modifiant l'article 2 du règlement ministériel du 5 février 1976 fixant le barème des points attribués aux différentes épreuves du stage pédagogique des aspirants-professeurs de l'enseignement secondaire.

Le Secrétaire d'Etat à l'Education Nationale,

Vu l'article 33 du règlement grand-ducal du 17 janvier 1976 concernant la formation scientifique et pédagogique et les conditions de nomination des professeurs de lettres, de sciences, de sciences économiques et sociales, d'éducation artistique, d'éducation physique et d'éducation musicale de l'enseignement secondaire;

Vu les articles 3 et 5 du règlement grand-ducal du 25 avril 1974 fixant le programme des cours ainsi que les modalités d'examen du stage de formation pédagogique générale des aspirants-professeurs de l'enseignement secondaire;

Arrête:

Art. Ier.

L'article 2 du règlement ministériel du 5 février 1976 fixant le barème des points attribués aux différentes épreuves du stage pédagogique des aspirants-professeurs de l'enseignement secondaire est remplacé par les dispositions suivantes:

«     

Art. 2.

Le candidat ayant totalisé quatre-vingts points obtient la mention «très bien»; le candidat ayant totalisé soixante-six points obtient la mention «bien». Tous les autres candidats admis obtiennent la mention «satisfaisant».

Toutefois, les mentions «bien» et «très bien» ne peuvent être attribuées aux candidats ayant dû remanier leur mémoire, aux candidats ajournés partiellement ou totalement à l'exame n pratique et aux candidats qui n'ont pas obtenu une note suffisante dans chacune des six épreuves de l'examen pratique.

     »

Art. II.

Le présent règlement sera publié au Mémorial.

Luxembourg, le 16 novembre 1976

Le Secrétaire d'Etat à l'Education Nationale,

Guy Linster


Retour
haut de page