Règlement ministériel du 4 juillet 1983 fixant les modalités et la procédure de l'examen de contrôle prévu dans la formation des instructeurs de natation.

Adapter la taille du texte :

Règlement ministériel du 4 juillet 1983 fixant les modalités et la procédure de l'examen de contrôle prévu dans la formation des instructeurs de natation.

Le Ministre de l'Education Nationale,

Vu l'article 10 du règlement ministériel du 16 janvier 1981 portant organisation de la formation et de l'apprentissage dans la profession de l'instructeur de natation

Arrête:

Art. 1er.

L'examen de contrôle est organisé sur le plan national et comprend deux parties:

1. la théorie professionnelle
2. la pratique.

L'examen de contrôle a lieu dans un délai d'un mois suivant la clôture des cours.

Art. 2.

La commission d'examen comprend le Commissaire du Gouvernement à la formation professionnelle comme président, un délégué du Ministère de l'Education physique et des Sports et plusieurs membres nommés par le Ministre de l'Education Nationale sur proposition du Collège des Directeurs de l'enseignement secondaire technique.

Art. 3.

L'admission est prononcée par le Commissaire du Gouvernement à la formation professionnel le sur le vu des demandes d'admission adressées au préalable au Délégué des cours du soir du Lycée technique du Centre.

Art. 4.

Sont admissibles à l'examen de contrôle les candidats qui sont arrivés au terme de la deuxième année préparatoire et qui peuvent se prévaloir d'une fréquentation régulière des cours certifiée par le

Délégué des cours du soir du Lycée technique du Centre par une attestation renseignant sur la présence pendant la deuxième année préparatoire, les absences et les absences non excusées.

La fréquentation scolaire est toujours considérée comme régulière, si le nombre des absences qui n'ont pas été dûment excusées reste inférieur à 2% du nombre des leçons tenues pendant la deuxième année préparatoire.

Elle peut être considérée comme régulière, si le nombre des absences qui n'ont pas été dûment excusées reste inférieur à 4% du nombre total des leçons. Les décisions afférentes sont prises par le Commissaire du Gouvernement, le Délégué aux cours du soir du Lycée technique du Centre entendu en son avis.

Art. 5.

L'examen de contrôle porte sur les branches suivantes:

1.

théorie professionnelle:

Indice de pondération

Premier secours

Hygiène et traitement des eaux

Administration d´une piscine

Technologie d´une piscine

Théorie de la natation

2

2

1

1

1

2.

pratique:

natation

sauvetage

3

3

Art. 6.

Les notes scolaires podérées obtenues en deuxième année préparatoire sont prises en considération à raison de 30% dans le calcul du résultat final de l'examen, dans la mesure où elles sont favorables au candidat et que les notes obtenues à l'examen ne sont pas inférieures à 24 points sur 60.

Toutefois, le candidat ne peut se voir attribuer comme note définitive une note supérieure à 30 points sur 60.

Art. 7.

Le candidat est admis s'il a obtenu des notes finales égales ou supérieures à 30 points sur 60 dans chaque branche des épreuves théoriques et des épreuves pratiques.

Art. 8.

Si le candidat a obtenu une ou plusieurs notes finales insuffisantes et si la somme des indices de pondération des épreuves insuffisantes est inférieure à 5, il doit subir (une) des épreuves supplémentaires dans (la) les branches concernées.

Si le candidat obtient une note égale ou supérieure à 30 points dans la ou les épreuves supplémentaires, il se voit attribuer 30 points sur 60 dans cette ou ces branches.

Dans le cas contraire, ou s'il ne se présente pas, il est refusé à l'examen de contrôle.

Art. 9.

Si la somme des indices de pondération des épreuves insuffisantes est égale ou supérieure à 5, le candidat est refusé à l'examen de contrôle.

Art. 10.

La tommission d'examen dresse un classement des candidats suivant les résultats qu'ils ont obtenus à l'examen de contrôle.

Art. 11.

Les postes d'apprentissage disponibles, dont la liste est établie par le Ministère de l'Education Physique et des Sports, sont attribués aux candidats suivant leur classement à l'examen de contrôle.

A titre transitoire, cette disposition n'est pas appliquée aux candidats qui occupent un poste dans une piscine avant l'entrée en vigueur du présent règlement.

Art. 12.

Les candidats qui ont réussi à l'examen de contrôle et qui ne se voient pas attribuer de poste d'apprentissage, sont maintenus sur une liste d'attente. Aucune nouvelle formation préparatoire ne sera démarrée avant que cette liste ne soit épuisée.

Art. 13.

Un candidat refusé a le droit de refaire la formation préparatoire.

Art. 14.

Le présent règlement qui sera publié au Mémorial sera appliqué à partir du mois de juillet 1983.

Luxembourg, le 4 juillet 1983.

Le Ministre de l'Education Nationale,

Fernand Boden


Retour
haut de page