Arrêté du 9 septembre 1921 concernant l'allocation des subsides en faveur des écoles et sociétés de musique vocale et instrumentale pour l'année 1920.

Adapter la taille du texte :

Arrêté du 9 septembre 1921, concernant l'allocation des subsides en faveur des écoles et sociétés de musique vocale et instrumentale pour l'année 1920.

LE DIRECTEUR GENERAL DE L'INTÉRIEUR ET DE L'INSTRUCTION PUBLIQUE,

Vu l'art. 248 du budget des dépenses de l'exercice 1920;

Arrête:

Art. 1er.

Les subsides suivants suivi accordés, pour l'année 1920, aux communes ci-après dans l'intérêt de leurs écoles et sociétés de musique vocale et instrumentale, savoir:

1° à la ville de Luxembourg agrandie

fr.

2475

2° à la ville de Diekirch

fr.

400

3° à la ville de Grevenmacher

fr.

300

4° à la ville de d'Echternach

fr.

300

5° à la ville de d'Ettelbruck

fr.

400

6° à la ville de Dudelange

fr.

300

7° à la ville de d'Esch-s.-Alz

fr.

300

8° à la ville de Remich

fr.

250

9° à la ville de Vianden pour les deux sociétés de musique et la société de chant

fr.

300

10° à la ville de Wiltz

fr.

400

11 ° à la commune de Clervaux

fr.

200

12° à la commune de Larochette

fr.

300

13° à la ville de Differdange

fr.

300

14° à la commune de Mersch

fr.

300

15° à la commune d'Esch-s.-Sûre

fr.

150

Art. 2.

Les subsides suivants sont accordés, pour l'année 1920, aux écoles et sociétés de musique vocale et instrumentale ci-après:

1° à la société de musique vocale de l'école agricole d'Ettelbruck

fr.

100

2° à la société de chant «Cäcilienverein» de N.-D. de Luxembourg

fr.

100

3° à la société de musique «Orania» de Berg

fr.

200

4° à la société de chant de la Fédération des instituteurs

fr.

50

5° à la société de chant de I'Union catholique des instituteurs

fr.

50

Art. 3.

Un subside de 50 fr. est accordé à chacune des sociétés de musique, de Aspelt, Bascharage Beaufort, Bech, Beckerich, Beidweiler, Belvaux, Berbourg, Bertrange, Bettborn, Bettembourg, Bigonville, Bissen, Bourglinster, Canach (Fanfare), Consdorf, Differdange (Harmonie municipale), Dippach, Dudelange (Concordia), Ehnen, Eischen, Ell, Ernster, Esch-s,-Alz. (Cercle symphonique), Esch.-s.-Alz. (Verdi), Esch-s.-Sûre, Folschette, Gonderange, Greiveldange, Grosbous, Harlange.

Art. 4.

En subside de 25 fr. est accordé à, chacune des sociétés de chant d'Alzingen, Angelsberg, Asselborn, Bastendorf, Beckerich, Berbourg, Berdorf (Amitié), Berg (Colmar), Bertrange (Amitié) Bettborn, Bettembourg (Cäcilia), Bettendorf, Beyren, Bilsdorf, Bissen, Bivange, Boevange-s.-A, Boevange (Clervaux), Bous, Brachtenbach, Brouch, Buschdorf, Canach, Contern, Dalheim, Dickweiler, Differdange (Cäcilia), Differdange (Cercle dramatique), Doncols, Dudelange (Loreley), Dudelange (Eintracht), Dudelange (Cäcilia), Ehnen, Eischen, Ermsdorf, Everlange, Erpeldange (Diekirch), Esch-s.-Alz) (Polzecht), Esch.-s.-Alz (Harmonie), Esch-s.-Sûre, Eschdorf, Fentange, Flaxweiler, Folschette, Fouhren, Garnich, Gilsdorf, Goesdorf, Gostingen, Greisch, Hachiville, Haller, Harlange, Hemsthal, Hespérange, Hobscheid, Hollenfels, Hoscheid, Lusenborn, Kaundorf, Kautenbach, Kehlen, Keispell, Lamadelaine (Bergmannsgesangverein), Lamadelaine (Chorale), Lellig, Leudelange, Lintgen, Lorentzweiler, Machtum, Manternach, Mensdorf, Mersch, Mertert, Moedorf, Moestroff, Munshausen, Moutfort, Niederauven, Niederwampach, Noertrange, Nospelt, Nothum, Oberauven, Oetrange, Oetrange-Schrassig, Olingen, Olm, Osweiter, Perlé, Reckange (Mersch), Reisdorf, Remerschen, Rippweiler, Rollingen (Mersch), Roodt (Redange), Rosport, Sandweiler, Schifflange, Schlindermanderscheid, Schuttrange, Senningen, Septfontaines (Simmern), Soleuvre (Orphéon), Stadtbredimus, Steinheim, Tarchamps, Troine, Tüntingen, Walferdange, Wasserbillig Weiler-la-Tour, Welscheid.

Art. 5.

Les communes et sociétés intéressées auront à fournir au Gouvernement des renseignements sur le mode d'emploi des subsides leur accordés.

Art. 6.

Ces subsides seront imputables sur l'art. 248 du budget des dépenses de l'exercice 1920 et liquidés, ceux sub art. 1er au profit des collèges des bourgmestre et échevins des villes et communes intéressées, et les autres au profit des présidents des sociétés intéressées.

Art. 7.

Le présent arrêté sera inséré au Mémorial

Luxembourg, le 9 septembre 1921.

Le Directeur général de l'intérieur et de l'instruction publique,

JOS. BECH.


Retour
haut de page