Arrêté grand-ducal du 19 mars 1945, concernant les conditions de nomination des maîtres et maîtresses de gymnastique aux établissements d'enseignement moyen et aux écoles normales.

Adapter la taille du texte :

Arrêté grand-ducal du 19 mars 1945, concernant les conditions de nomination des maîtres et maîtresses de gymnastique aux établissements d'enseignement moyen et aux écoles normales.

Nous CHARLOTTE, par la grâce de Dieu, Grande-Duchesse de Luxembourg, Duchesse de Nassau, etc., etc., etc.;

Vu la loi du 17 juin 1911, concernant l'organisation de l'enseignement moyen des jeunes filles et notamment l'art. 4 de cette loi;

Revu Nos arrêtés du 27 février 1919, concernant les conditions de nomination du personnel enseignant des Lycées de jeunes filles, et du 6 décembre 1935, concernant les conditions de nomination des maîtres et maîtresses de gymnastique des établissements d'enseignement moyen pour garçons et des écoles normales;

Vu l'art. 27 de la loi du 16 janvier 1866 sur l'organinisation du Conseil d'Etat et considérant qu'il y a urgence;

Sur le rapport de Notre Ministre de l'Instruction publique et après délibération du Gouvernement en Conseil;

Avons arrêté et arrêtons:

Art. 1er.

Par dérogation transitoire à l'art. 1er de l'arrêté du 6 décembre 1935, susvisé, les aspirants aux fonctions de maître ou de maîtresse de gymnastique des établissements d'enseignement moyen et des écoles normales pourront être admis à l'épreuve pratique après une année d'études spéciales à l'étranger au lieu de deux, et après deux années de services dans l'enseignement au lieu d'une année de stage.

Cette dérogation n'est admissible qu'à l'égard des candidats qui, par le fait de l'occupation, se sont trouves dans l'impossibilité de faire leurs études spéciales et le stage pratique conformément aux prescriptions de l'arrêté susdit.

Art. 2.

Par dérogation transitoire à l'art. 3 du même arrêté, ces candidats pourront être nommés définitivement après trois années de services au moins dans l'enseignement public, y compris les services antérieures à l'épreuve pratique, au lieu des deux années de services postérieures à l'épreuve pratique exigées sub 3° de l'art. 3 susdit.

Art. 3.

Notre Ministre de l'Instruction publique est chargé de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Mémorial.

Le Ministre de l'Instruction publique,

P. Frieden.

Londres, le 19 mars 1945.

Charlotte.


Retour
haut de page