Arrêté grand-ducal du 21 juillet 1950 fixant le programme et la procédure pour les examens des grades en pharmacie.

Adapter la taille du texte :

Arrêté grand-ducal du 21 juillet 1950 fixant le programme et la procédure pour les examens des grades en pharmacie.



Nous CHARLOTTE, par la grâce de Dieu, Grande-Duchesse de Luxembourg, Duchesse de Nassau, etc., etc., etc.;

Vu la loi du 5 août 1939 sur la collation des grades;

Notre Conseil d'Etat entendu;

Sur le rapport de Notre Ministre de l'Education Nationale et après délibération du Gouvernement en conseil;

Avons arrêté et arrêtons:

Art. 1er.

Les examens pour les grades en pharmacie ont lieu conformément aux programmes et aux dispositions du présent arrêté.

Le détail des programmes d'examen sera réglé par arrêté ministériel.

Candidature en pharmacie.

Art. 2.

Les matières de l'examen pour la candidature en pharmacie sont:

la chimie;
la chimie organique;
la botanique générale;
la pharmacognosie élémentaire;
les doses maxima.

Ces matières forment l'objet d'une épreuve écrite et d'une épreuve orale.

L'épreuve orale porte en outre sur:

la pharmacopée en vigueur et plus spécialement les «Prescriptions générales»;
la législation concernant l'exercice de la profession de pharmacien, le régime des pharmacies ainsi que l'achat, la détention et la vente des médicaments et des poisons;
la comptabilité.

Les récipiendaires subissent une épreuve pratique comportant:

une analyse qualitative;
deux préparations pharmaceutiques;
l'exécution et la taxation d'ordonnances;
les réactions d'identité et de pureté;
la botanique et la pharmacognosie;
le journal de stage.

Le récipiendaire doit prouver qu'il remplit les conditions d'admission prévues par la loi du 5 août 1939 sur la collation des grades; en outre, il doit justifier avoir accompli dans le pays un stage officinal de deux années consécutives, exclusivement consacrées au service de la pharmacie, dans une ou au plus dans deux pharmacies du pays.

Il doit joindre à sa demande d'admission:

un herbier pharmacologique et systématique constitué par lui;
un journal de stage rédigé par lui au cours du stage; 3e son carnet d'inscription de stage;
un certificat attestant qu'il a exécuté le nombre réglementaire d'analyses chimiques qualitatives.
Grade de pharmacien.

Art. 3.

Les matières de l'examen pour le grade de pharmacien sont:

la chimie pharmaceutique minérale;
la chimie pharmaceutique organique;
la pharmacognosie;
la toxicologie;
la chimie biologique;
l'hygiène.

Ces matières forment l'objet d'une épreuve écrite et d'une épreuve orale.

L'épreuve orale porte en outre sur:

les notions élémentaires de pharmacologie;
les notions élémentaires de chimie alimentaire;
les notions du développement scientifique de l'art galénique;
les notions élémentaires de l'histoire de la pharmacie.

Les candidats subissent une épreuve pratique comportant:

une analyse qualitative de médicaments;
deux analyses quantitatives dont une volumétrique et une gravimétrique;
une analyse toxicologique;
deux analyses cliniques quantitatives et qualitatives;
une préparation chimique;
l'examen microscopique de drogues en coupe ou pulvérisées (simples ou mélangées);
la reconnaissance d'une série de drogues soit à l'état brut, soit nettoyées ou coupées;
la reconnaissance organoleptique de produits chimiques ou pharmaceutiques.

Le récipiendaire doit prouver qu'il remplit les conditions d'admission prévues par la loi du 5 août 1939 sur la collation des grades; en outre, il doit présenter des certificats attestant qu'il a suivi à l'université les cours théoriques et travaux pratiques dans les matières prescrites.

Art. 4.

Les programmes fixés par le présent arrêté seront appliqués à partir de la session ordinaire de 1951.

Les récipiendaires qui demandent l'application des dispositions transitoires prévues à l'art. 45 de la loi du 5 août 1939 sur la collation des grades, sont tenus de le déclarer dans leur demande et de rapporter la preuve qu'ils remplissent les conditions prévues par cet article.

Art. 5.

Notre Ministre de l'Education Nationale est chargé de l'exécution du présent arrêté qui sera publié au Mémorial.

Le Ministre de l'Education Nationale,

Pierre Frieden.

Luxembourg, le 21 juillet 1950.

Charlotte.


Retour
haut de page