Arrêté ministériel du 30 septembre 1952, portant règlement sur l'organisation des cours agricoles pour adultes.

Adapter la taille du texte :

Arrêté ministériel du 30 septembre 1952, portant règlement sur l'organisation des cours agricoles pour adultes.

Le Ministre de l'Agriculture,

Vu l'arrêté grand-ducal du 13 juillet 1945, concernant l'Ecole et la Station agricole de l'Etat à Ettelbruck;

Vu l'arrêté grand-ducal du 2 octobre 1945, portant certaines modifications à celui du 5 mai 1933, concernant le nouveau règlement sur l'organisation de l'Ecole agricole d'Ettelbruck;

Vu l'arrêté ministériel du 12 avril 1952, portant institution et fixation des attributions d'un comitédirecteur de la coordination et de la vulgarisation agricoles;

Considérant qu'il importe, dans le but d'améliorer l'efficience technique et économique des exploitations agricoles, d'accroître, dans la plus large mesure, l'action d'instruction au profit de la masse des agriculteurs par un travail de consultation et de directives en matière d'agriculture et d'économie domestique;

Arrête:

Art. 1er.

Des cours temporaires pour adultes, dits cours de vulgarisation agricole, seront organisés dans six circonscriptions du pays, dénommées circonscriptions de vulgarisation agricole.

Art. 2.

Les six circonscriptions comprendront resp. les cantons et parties de cantons suivants:

Circonscription I: Clervaux et Wiltz, partie nord du canton, située au Nord de la rivière Wiltz.
Circonscription II: Diekirch, Vianden et Wiltz, partie sud du canton, située au Sud de la rivière Wiltz.
Circonscription III: Mersch et Redange.
Circonscription IV: Echternach et Grevenmacher.
Circonscription V: Capellen et Esch.
Circonscription VI: Luxembourg (ville et campagne) et Remich.

Art. 3.

Les cours de vulgarisation comprendront les matières d'ordre technique, économique et domestique se rapportant à l'amélioration de la production agricole et de la gestion des exploitations agricoles.

Art. 4.

Les cours de vulgarisation seront donnés, dans chaque circonscription, par des titulaires de l'enseignement agricole, qui prendront le nom respectivement de conseiller agricole ou de régente ménagère.

Art. 5.

Le conseiller agricole devra résider, sauf dérogation spéciale, dans la circonscription lui assignée par le Ministre de l'Agriculture. Il pourra être déplacé d'une circonscription à l'autre ou être réintégré à l'enseignement près de l'Ecole agricole de l'Etat à Ettelbruck.

La régente ménagère, chargée de cours de vulgarisation agricole, restera attachée, jusqu'à disposition contraire, à l'Ecole ménagère agricole de l'Etat.

Art. 6.

Le conseiller agricole pourra être chargé, en dehors des cours de vulgarisation agricole dans sa circonscription, d'un nombre restreint de cours réguliers resp. à l'Ecole agricole de l'Etat à Ettelbruck ou à l'Ecole ménagère agricole de l'Etat.

Art. 7.

La tâche du conseiller agricole et de la régente ménagère consistera à stimuler l'éducation des agriculteurs et des fermières dans les domaines technique, économique et domestique.

A cet effet, le conseiller agricole et la régente ménagère utiliseront les méthodes d'instruction et d'action permettant d'atteindre le plus grand nombre d'agriculteurs et d'éveiller un intérêt général pour la réalisation du progrès agricole. Ces méthodes d'enseignement sont notamment celles:

à caractère collectif (leçons, conférences, débats, visites, fermes-pilotes, films, projections),
à caractère lndividuel (entretiens dans le bureau et par téléphone, visites aux exploitations),
à caractère de propagande de masse (circulaires d'information, bulletins et articles de vulgarisation, émissions radiophoniques, expositions).

Art. 8.

Le comité-directeur susmentionné, institué par l'arrêté ministériel du 12 avril 1952, est chargé d'établir les directives relatives à l'orientation à donner au programme annuel de vulgarisation et de les soumettre à l'approbation du Ministre de l'Agriculture.

Art. 9.

Le conseiller agricole et la régente ménagère sont placés sous l'autorité administrative du directeur de l'Ecole agricole de l'Etat à Ettelbruck, auquel ils soumettront mensuellement un rapport d'activité détaillé et duquel ils recevront les directives de vulgarisation dont question à l'art. 8 ci-devant.

Leurs devoirs et droits relatifs aux heures de service et au congé annuel de récréation sont assimilés aux normes fixées pour le personnel administratif de l'Etat.

Art. 10.

Le présent arrêté sera publié au Mémorial.

Luxembourg, le 30 septembre 1952.

Le Ministre d'Etat,

Ministre de l'Agriculture,

Pierre Dupong.


Retour
haut de page