Accord de Paris sur le changement climatique, conclu à Paris, le 12 décembre 2015 - Ratification du Luxembourg et entrée en vigueur - Liste des États Parties et déclarations.

Adapter la taille du texte :

Accord de Paris sur le changement climatique, conclu à Paris, le 12 décembre 2015. - Ratification du Luxembourg et entrée en vigueur - Liste des États Parties et déclarations.

Il résulte d’une notification du Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies qu’en date du 4 novembre 2016, le Luxembourg a ratifié l’Accord désigné ci-dessus, qui entrera en vigueur pour le Luxembourg le 4 décembre 2016, conformément au paragraphe 3 de l’article 21 de l’Accord.

Liste des États liés

États

Signature

Approbation (AA), Acceptation (A),

Adhésion (a), Ratification

Afghanistan

22 avr 2016

Afrique du Sud

22 avr 2016

1er nov 2016

Albanie

22 avr 2016

21 sept 2016

Algérie

22 avr 2016

20 oct 2016

Allemagne

22 avr 2016

5 oct 2016

Andorre

22 avr 2016

Angola

22 avr 2016

Antigua-et-Barbuda

22 avr 2016

21 sept 2016

Arabie saoudite

3 nov 2016

3 nov 2016

Argentine

22 avr 2016

21 sept 2016

Arménie

20 sept 2016

Australie

22 avr 2016

Autriche

22 avr 2016

5 oct 2016

Azerbaïdjan

22 avr 2016

Bahamas

22 avr 2016

22 août 2016

Bahreïn

22 avr 2016

Bangladesh

22 avr 2016

21 sept 2016

Barbade

22 avr 2016

22 avr 2016

Bélarus

22 avr 2016

21 sept 2016 A

Belgique

22 avr 2016

Belize

22 avr 2016

22 avr 2016

Bénin

22 avr 2016

31 oct 2016

Bhoutan

22 avr 2016

Bolivie (État plurinational de)

22 avr 2016

5 oct 2016

Bosnie-Herzégovine

22 avr 2016

Botswana

22 avr 2016

Brésil

22 avr 2016

21 sept 2016

Brunéi Darussalam

22 avr 2016

21 sept 2016

Bulgarie

22 avr 2016

Burkina Faso

22 avr 2016

Burundi

22 avr 2016

Cabo Verde

22 avr 2016

Cambodge

22 avr 2016

Cameroun

22 avr 2016

29 juil 2016

Canada

22 avr 2016

5 oct 2016

Chili

20 sept 2016

Chine

22 avr 2016

3 sept 2016

Chypre

22 avr 2016

Colombie

22 avr 2016

Comores

22 avr 2016

Congo

22 avr 2016

Costa Rica

22 avr 2016

13 oct 2016

Côte d’Ivoire

22 avr 2016

25 oct 2016

Croatie

22 avr 2016

Cuba

22 avr 2016

Danemark1

22 avr 2016

1er nov 2016 AA

Djibouti

22 avr 2016

Dominique

22 avr 2016

21 sept 2016

Égypte

22 avr 2016

El Salvador

22 avr 2016

Émirats arabes unis

22 avr 2016

21 sept 2016 A

Équateur

26 juil 2016

Érythrée

22 avr 2016

Espagne

22 avr 2016

Estonie

22 avr 2016

4 nov 2016

État de Palestine

22 avr 2016

22 avr 2016

États-Unis d’Amérique

22 avr 2016

3 sept 2016 A

Éthiopie

22 avr 2016

Ex-République yougoslave de Macédoine

22 avr 2016

Fédération de Russie

22 avr 2016

Fidji

22 avr 2016

22 avr 2016

Finlande

22 avr 2016

France

22 avr 2016

5 oct 2016

Gabon

22 avr 2016

2 nov 2016

Gambie

26 avr 2016

7 nov 2016

Géorgie

22 avr 2016

Ghana

22 avr 2016

21 sept 2016

Grèce

22 avr 2016

14 oct 2016

Grenade

22 avr 2016

22 avr 2016

Guatemala

22 avr 2016

Guinée

22 avr 2016

21 sept 2016

Guinée-Bissau

22 avr 2016

Guinée équatoriale

22 avr 2016

Guyana

22 avr 2016

20 mai 2016

Haïti

22 avr 2016

Honduras

22 avr 2016

21 sept 2016

Hongrie

22 avr 2016

5 oct 2016

Îles Cook

24 juin 2016

1er sept 2016

Îles Marshall

22 avr 2016

22 avr 2016

Îles Salomon

22 avr 2016

21 sept 2016

Inde

22 avr 2016

2 oct 2016

Indonésie

22 avr 2016

31 oct 2016

Iran (République islamique d’)

22 avr 2016

Irlande

22 avr 2016

4 nov 2016

Islande

22 avr 2016

21 sept 2016 A

Israël

22 avr 2016

Italie

22 avr 2016

Jamaïque

22 avr 2016

Japon

22 avr 2016

8 nov 2016 A

Jordanie

22 avr 2016

4 nov 2016

Kazakhstan

2 août 2016

Kenya

22 avr 2016

Kirghizistan

21 sept 2016

Kiribati

22 avr 2016

21 sept 2016

Koweït

22 avr 2016

Lesotho

22 avr 2016

Lettonie

22 avr 2016

Liban

22 avr 2016

Libéria

22 avr 2016

Libye

22 avr 2016

Liechtenstein

22 avr 2016

Lituanie

22 avr 2016

Luxembourg

22 avr 2016

4 nov 2016

Madagascar

22 avr 2016

21 sept 2016

Malaisie

22 avr 2016

Malawi

20 sept 2016

Maldives

22 avr 2016

22 avr 2016

Mali

22 avr 2016

23 sept 2016

Malte

22 avr 2016

5 oct 2016

Maroc

22 avr 2016

21 sept 2016

Maurice

22 avr 2016

22 avr 2016

Mauritanie

22 avr 2016

Mexique

22 avr 2016

21 sept 2016

Micronésie (États fédérés de)

22 avr 2016

15 sept 2016

Monaco

22 avr 2016

24 oct 2016

Mongolie

22 avr 2016

21 sept 2016

Monténégro

22 avr 2016

Mozambique

22 avr 2016

Myanmar

22 avr 2016

Namibie

22 avr 2016

21 sept 2016

Nauru

22 avr 2016

22 avr 2016

Népal

22 avr 2016

5 oct 2016

Niger

22 avr 2016

21 sept 2016

Nigéria

22 sept 2016

Nioué

28 oct 2016

28 oct 2016

Norvège

22 avr 2016

20 juin 2016

Nouvelle-Zélande2

22 avr 2016

4 oct 2016

Oman

22 avr 2016

Ouganda

22 avr 2016

21 sept 2016

Pakistan

22 avr 2016

Palaos

22 avr 2016

22 avr 2016

Panama

22 avr 2016

21 sept 2016

Papouasie-Nouvelle-Guinée

22 avr 2016

21 sept 2016

Paraguay

22 avr 2016

14 oct 2016

Pays-Bas

22 avr 2016

Pérou

22 avr 2016

25 juil 2016

Philippines

22 avr 2016

Pologne

22 avr 2016

7 oct 2016

Portugal

22 avr 2016

5 oct 2016

Qatar

22 avr 2016

République centrafricaine

22 avr 2016

11 oct 2016

République de Corée

22 avr 2016

3 nov 2016

République démocratique du Congo

22 avr 2016

République démocratique populaire lao

22 avr 2016

7 sept 2016

République de Moldova

21 sept 2016

République dominicaine

22 avr 2016

République populaire démocratique de Corée

22 avr 2016

1er août 2016

République tchèque

22 avr 2016

République-Unie de Tanzanie

22 avr 2016

Roumanie

22 avr 2016

Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord

22 avr 2016

Rwanda

22 avr 2016

6 oct 2016

Sainte-Lucie

22 avr 2016

22 avr 2016

Saint-Kitts-et-Nevis

22 avr 2016

22 avr 2016

Saint-Marin

22 avr 2016

Saint-Vincent-et-les-Grenadines

22 avr 2016

29 juin 2016

Samoa

22 avr 2016

22 avr 2016

Sao Tomé-et-Principe

22 avr 2016

2 nov 2016

Sénégal

22 avr 2016

21 sept 2016

Serbie

22 avr 2016

Seychelles

25 avr 2016

29 avr 2016

Sierra Leone

22 sept 2016

1er nov 2016

Singapour

22 avr 2016

21 sept 2016

Slovaquie

22 avr 2016

5 oct 2016

Slovénie

22 avr 2016

Somalie

22 avr 2016

22 avr 2016

Soudan

22 avr 2016

Soudan du Sud

22 avr 2016

Sri Lanka

22 avr 2016

21 sept 2016

Suède

22 avr 2016

13 oct 2016

Suisse

22 avr 2016

Suriname

22 avr 2016

Swaziland

22 avr 2016

21 sept 2016

Tadjikistan

22 avr 2016

Tchad

22 avr 2016

Thaïlande

22 avr 2016

21 sept 2016

Timor-Leste

22 avr 2016

Togo

19 sept 2016

Tonga

22 avr 2016

21 sept 2016

Trinité-et-Tobago

22 avr 2016

Tunisie

22 avr 2016

Turkménistan

23 sept 2016

20 oct 2016

Turquie

22 avr 2016

Tuvalu

22 avr 2016

22 avr 2016

Ukraine

22 avr 2016

19 sept 2016

Union européenne

22 avr 2016

5 oct 2016

Uruguay

22 avr 2016

19 oct 2016

Vanuatu

22 avr 2016

21 sept 2016

Venezuela (République bolivarienne du)

22 avr 2016

Viet Nam

22 avr 2016

3 nov 2016 AA

Yémen

23 sept 2016

Zambie

20 sept 2016

Zimbabwe

22 avr 2016

1

Avec exclusion territoriale à l’égard du Groenland. Voir C.N.819.2016.TREATIES-XXVII.7.d du 1er novembre 2016.

2

Avec une exclusion territoriale. Voir la C.N.723.2016.TREATIES-XXVII.7.d du 4 octobre 2016.

Déclarations

(En l’absence d’indication précédant le texte, la déclaration a été formulée lors de la ratification,
de l’acceptation, de l’approbation ou de l’adhésion.)

Belgique

Déclaration formulée lors de la signature:

«Cette signature engage également la Région wallonne, la Région flamande et la Région de Bruxelles-Capitale.»

Chine

Déclaration:

Conformément aux dispositions de la Loi fondamentale de la Région administrative spéciale de Hong Kong (République populaire de Chine) et de la Loi fondamentale de la Région administrative spéciale de Macao (République populaire de Chine), le Gouvernement de la République populaire de Chine décide que l’Accord s’applique à la Région administrative spéciale de Hong Kong et à la Région administrative spéciale de Macao de la République populaire de Chine.

Îles Cook

Déclaration:

Le Gouvernement des Îles Cook déclare qu’il comprend que l’acceptation de l’Accord de Paris et son application ne constituent en aucun cas une renonciation à l’exercice des droits reconnus par le droit international en ce qui concerne la responsabilité des États pour les effets néfastes des changements climatiques, et qu’aucune disposition de l’Accord de Paris ne peut être interprétée comme dérogeant aux principes du droit international général ou à toute réclamation ou à tout droit concernant l’indemnisation en raison des effets des changements climatiques.

Le Gouvernement des Îles Cook déclare également que, à la lumière des dernières informations scientifiques disponibles et des évaluations des changements climatiques et de leurs effets, il considère que les obligations en matière de réduction d’émissions dans l’Accord de Paris sont insuffisantes pour empêcher une stabilisation de la température de la planète égale ou supérieure à 1,5 degré Celsius par rapport aux niveaux préindustriels, et qu’en conséquence ces émissions porteront gravement atteinte à nos intérêts nationaux.

Îles Marshall

Déclaration:

… le Gouvernement de la République des Îles Marshall déclare qu’il considère que la ratification de l’Accord de Paris ne constitue en aucun cas une renonciation à l’exercice des droits reconnus par d’autres normes, y compris le droit international, et la communication relative au dépôt de l’instrument de ratification de la République se doit de comprendre une déclaration à cet effet à titre d’information internationale;

DE PLUS, le Gouvernement de la République des Îles Marshall déclare qu’à la lumière des dernières informations scientifiques disponibles et compte tenu des évaluations du changement climatique et de ses conséquences, il considère que les obligations en matière de réductions d’émissions prévues à l’article 3 du Protocole de Kyoto, dans l’Amendement de Doha et dans l’Accord de Paris susmentionné sont insuffisantes pour empêcher une augmentation de la température globale de 1,5 degré Celsius au-dessus des niveaux préindustriels, et qu’en conséquence cela portera gravement atteinte à ses intérêts nationaux …

Îles Salomon

Déclaration:

… le Gouvernement des Îles Salomon DÉCLARE qu’il comprend que l’acceptation de l’Accord de Paris précité ne constitue en aucun cas une renonciation aux droits reconnus par le droit international en ce qui concerne la responsabilité des États pour les effets néfastes des changements climatiques;

EN OUTRE, le Gouvernement des Îles Salomon déclare qu’aucune disposition de l’Accord de Paris ne peut être interprétée comme dérogeant aux principes du droit international général ou à toute réclamation ou droit concernant l’indemnisation des effets des changements climatiques;

ENFIN, le Gouvernement des Îles Salomon déclare que l’insuffisance de l’Accord de Paris et de son aptitude à stabiliser la température de la planète à un niveau sécuritaire inférieur à 1,5 degré Celsius, ces émissions auront des impacts violents et saperont nos efforts en faveur du développement durable …

Inde

Déclaration:

Le Gouvernement de l’Inde déclare, selon son interprétation, qu’il ratifie l’Accord de Paris conformément à sa législation nationale, compte tenu autant de son programme de développement, concernant notamment l’éradication de la pauvreté et la satisfaction des besoins essentiels de tous ses citoyens, que de son engagement à suivre la voie d’une croissance à faible consommation de carbone, et partant du principe de la disponibilité sans entrave de sources d’énergie et de technologies peu polluantes, ainsi que de ressources financières dans le monde, et sur la base d’une évaluation équitable et ambitieuse de l’engagement pris à l’échelon mondial pour faire face aux changements climatiques.

Mexique

Déclaration Interprétative:

… conformément à la législation nationale, et compte tenu des informations scientifiques les plus récentes connues et prises en compte par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat, les États-Unis du Mexique comprennent que les émissions de gaz à effet de serre sont une libération de gaz à effet de serre et/ou de précurseurs de tels gaz et d’aérosols dans l’atmosphère, y compris, le cas échéant, de composants à effet de serre, au-dessus d’une zone et au cours d’une période données.

Micronésie (États fédérés de)

Déclaration:

Le Gouvernement des États fédérés de Micronésie déclare qu’il comprend que la ratification de l’Accord de Paris ne constitue en aucun cas une renonciation à l’exercice des droits du Gouvernement des États fédérés de Micronésie reconnus par le droit international en ce qui concerne la responsabilité des États pour les effets néfastes des changements climatiques, et qu’aucune disposition de l’Accord de Paris ne peut être interprétée comme dérogeant aux principes du droit international général ou à toute réclamation ou à tout droit concernant l’indemnisation et la responsabilité en raison des effets des changements climatiques; et

Le Gouvernement des États fédérés de Micronésie déclare également que, à la lumière des dernières informations scientifiques disponibles et des évaluations des changements climatiques et de leurs effets, il considère que les obligations en matière de réduction d’émissions dans l’Accord de Paris sont insuffisantes pour empêcher un accroissement de la température de la planète supérieure à 1,5 degré Celsius par rapport aux niveaux préindustriels, et qu’en conséquence ces émissions porteront gravement atteinte aux intérêts nationaux du Gouvernement des États fédérés de Micronésie.

Nauru

Déclaration:

… le Gouvernement de Nauru déclare qu’il considère que la ratification de l’Accord ne constitue en aucun cas une renonciation à l’exercice des droits reconnus par le droit international en ce qui concerne la responsabilité des États pour les effets préjudiciables du changement climatique.

DE PLUS, le Gouvernement de Nauru déclare qu’aucune disposition de l’Accord ne peut être interprétée comme dérogeant aux principes du droit international général.

ENFIN, le Gouvernement de Nauru déclare qu’il considère que l’article 8 et le paragraphe 51 de la décision 1/CP.21 ne limitent en aucune manière la possibilité pour les parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques ou à l’Accord de soulever, d’examiner ou de traiter toutes préoccupations présentes ou futures relatives aux questions de responsabilité et d’indemnisation.

La République de Nauru souligne qu’elle a à cœur la reconnaissance et la prise en considération de l’intérêt national …

Nioué

Déclaration:

Le Gouvernement de Nioué déclare qu’il comprend que l’acceptation de l’Accord de Paris et son application ne constituent en aucun cas une renonciation à l’exercice des droits reconnus par le droit international en ce qui concerne la responsabilité des États pour les effets néfastes des changements climatiques, et qu’aucune disposition de l’Accord de Paris ne peut être interprétée comme dérogeant aux principes du droit international général ou à toute réclamation ou à tout droit concernant l’indemnisation en raison des effets des changements climatiques.

Le Gouvernement de Nioué déclare également que, à la lumière des dernières informations scientifiques disponibles et des évaluations des changements climatiques et de leurs effets, il considère que les obligations en matière de réduction d’émissions dans l’Accord de Paris sont insuffisantes pour empêcher une stabilisation de la température de la planète égale ou supérieure à 1,5 degré Celsius par rapport aux niveaux préindustriels, et qu’en conséquence ces émissions porteront gravement atteinte à ses intérêts nationaux.

Pologne

Déclaration formulée lors de la signature et confirmée lors de la ratification:

Le Gouvernement de la République de Pologne prend acte que, aux termes du paragraphe 1er de l’article 9 de l’Accord de Paris, les pays développés parties fournissent des ressources financières pour venir en aide aux pays en développement parties aux fins tant de l’atténuation que de l’adaptation dans la continuité de leurs obligations au titre de la Convention. Dans ce contexte, le Gouvernement de la République de Pologne fait observer que la Pologne est un pays partie à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques ne figurant pas à l’Annexe II.

Tuvalu

Déclaration:

Par la présente, le Gouvernement des Tuvalu déclare qu’il entend appliquer à titre provisoire l’Accord de Paris, conformément au paragraphe 4 de la Décision 1/CP.21.

[…]

Le Gouvernement des Tuvalu déclare aussi qu’il comprend que l’acceptation de l’Accord de Paris susmentionné et son application provisoire ne sauraient en aucune manière constituer une renonciation à l’exercice des droits reconnus par le droit international en ce qui concerne la responsabilité des États pour les effets préjudiciables du changement climatique et qu’aucune disposition de l’Accord de Paris ne saurait être interprétée comme dérogeant aux principes du droit international général ou comme remettant en cause quelque action en réparation ou droit à indemnisation résultant des conséquences des changements climatiques.

Le Gouvernement des Tuvalu déclare qu’à la lumière des dernières informations scientifiques disponibles et compte tenu des évaluations du changement climatique et de ses conséquences, il considère que les obligations en matière de réductions d’émissions prévues dans l’Accord de Paris susmentionné sont insuffisantes pour empêcher une stabilisation de la température de la planète à ou au-dessus de 1,5 degré Celsius par rapport aux niveaux préindustriels, et qu’en conséquence ces émissions porteront gravement atteinte à ses intérêts nationaux.

Union européenne

Déclaration:

«Déclaration de l’Union présentée conformément à l’article 20, paragraphe 3, de l’accord de Paris

Les États membres de l’Union européenne sont actuellement: le Royaume de Belgique, la République de Bulgarie, la République tchèque, le Royaume de Danemark, la République fédérale d’Allemagne, la République d’Estonie, l’Irlande, la République hellénique, le Royaume d’Espagne, la République française, la République de Croatie, la République italienne, la République de Chypre, la République de Lettonie, la République de Lituanie, le Grand-Duché de Luxembourg, la Hongrie, la République de Malte, le Royaume des Pays-Bas, la République d’Autriche, la République de Pologne, la République portugaise, la Roumanie, la République de Slovénie, la République slovaque, la République de Finlande, le Royaume de Suède et le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord.

L’Union européenne déclare être compétente, conformément au traité sur le fonctionnement de l’Union européenne, et notamment à son article 191 et à son article 192, paragraphe 1er, pour conclure des accords internationaux et pour mettre en œuvre les obligations qui en découlent, lorsque ces accords contribuent à la poursuite des objectifs suivants:

- la préservation, la protection et l’amélioration de la qualité de l’environnement,
- la protection de la santé des personnes,
- l’utilisation prudente et rationnelle des ressources naturelles,
- la promotion, sur le plan international, de mesures destinées à faire face aux problèmes régionaux ou planétaires de l’environnement, et en particulier la lutte contre le changement climatique.

L’Union européenne continuera de fournir régulièrement des informations sur toute modification importante de l’étendue de sa compétence, conformément à l’article 20, paragraphe 3, de l’accord.»

Vanuatu

Déclaration:

CONSIDÉRANT QUE le Gouvernement de la République de Vanuatu déclare qu’il considère que la ratification de l’Accord de Paris ne constitue en aucun cas une renonciation à l’exercice des droits reconnus par d’autres normes, y compris le droit international, et la communication relative au dépôt de l’instrument de ratification de la République doit inclure une déclaration en ce sens à l’intention de la communauté internationale;

DE PLUS, le Gouvernement de la République de Vanuatu déclare qu’à la lumière des dernières informations scientifiques disponibles et compte tenu des évaluations du changement climatique et de ses conséquences, il considère que les obligations en matière de réductions d’émissions prévues à l’article 3 du Protocole de Kyoto, dans l’Amendement de Doha et dans l’Accord de Paris susmentionné sont insuffisantes pour empêcher une augmentation de la température globale de 1,5 degré Celsius au-dessus des niveaux préindustriels, et qu’en conséquence cela portera gravement atteinte à ses intérêts nationaux …


Retour
haut de page