Loi du 14 novembre 1850 qui accorde au sieur Caspar, fils, un nouveau délai de trois mois pour accepter sa naturalisation.


Retour
haut de page