Loi du 26 décembre 1860, autorisant le Gouvernement à contracter un emprunt jusqu'à concurrence d'un capital effectif de neuf millions de francs à employer en travaux d'utilité publique.


Retour
haut de page