Loi du 20 décembre 1890 autorisant la perception des impôts pour 1891 et allouant un crédit provisoire pour les dépenses courantes de l'État des mois de janvier et février de la même année.


Retour
haut de page