Nouvelle fixation de la taxe à percevoir du chef des amusements publics.


Retour
haut de page