Règlement grand-ducal du 2 avril 1965 concernant les examens pour les grades en sciences physiques et mathématiques.

Adapter la taille du texte :

Règlement grand-ducal du 2 avril 1965 concernant les examens pour les grades en sciences physiques et mathématiques.



Nous JEAN, par la grâce de Dieu, Grand-Duc de Luxembourg, Duc de Nassau, etc., etc., etc.;

Vu la loi du 5 août 1939 sur la collation des grades, et notamment l'article 19 de cette loi;

Notre Conseil d'Etat entendu;

Sur le rapport de Notre Ministre de l'Education Nationale et des Affaires Culturelles et après délibération du Gouvernement en conseil;

Arrêtons:

Art. 1er.

Les examens pour les grades en sciences physiques et mathématiques ont lieu conformément aux programmes et aux dispositions du présent règlement.

Un règlement ministériel fixera les détails des examens.

Candidature en sciences physiques et mathématiques

Art. 2.

L'examen pour la candidature en sciences physiques et mathématiques est sectionné en deux épreuves:

La première comprend:

1) la géométrie:

géométrie analytique; géométrie projective; géométrie descriptive.

2) l'algèbre:

structures algébriques; algèbre linéaire; polynômes et équations.

3) l'analyse:

fonctions réelles; courbes planes; fonctions primitives; équations différentielles.

4) la physique:

générale et expérimentale: mécanique; pesanteur; chaleur; phénomènes vibratoires; acoustique.

5) la philosophie:

logique; psychologie; morale.

Les épreuves écrites sont rédigées soit en allemand, soit en français.

Il doit résulter de l'ensemble de l'examen que le récipiendaire s'exprime avec correction et facilité.

Pour être admis à l'examen, le récipiendaire doit justifier, par certificats d'études:

1) avoir suivi, soit aux Cours Supérieurs, soit à l'Université, des cours sur chacune des matières de l'examen;
2) avoir suivi en outre, aux Cours Supérieurs ou à l'Université, un cours de chimie (chimie générale, chimie minérale, chimie organique).

Il est délivré aux récipiendaires un certificat constatant la manière dont ils ont subi ce premier examen.

La second épreuve comprend:

1) l'analyse;
2) la mécanique générale;
3) la physique générale et expérimentale: optique, électricité;
4) l'algèbre et la topologie ou bien les méthodes mathématiques de la physique.

En vue de l'examen pour le doctorat en sciences physiques et mathématiques, les récipiendaires qui se destinent au groupe «mathématiques» choisiront au deuxième examen pour la candidature comme quatrième branche: l'algèbre et la topologie; les récipiendaires qui se destinent au groupe «physique» choisiront au deuxième examen pour la candidature comme quatrième branche: les méthodes mathématiques de la physique.

Il doit résulter de l'ensemble de l'examen que le récipiendaire s'exprime avec correction et facilité.

Pour être admis à l'examen, tout récipiendaire doit justifier, par certificats d'études, avoir suivi à l'Université des cours sur chacune des matières du programme et en outre avoir suivi un cours de travaux pratiques de physique portant sur deux semestres.

Le grade de candidat en sciences physiques et mathématiques n'est conféré qu'après ce second examen. Le diplôme mentionnera la branche à option prévue sub 4) choisie par le récipiendaire.

Doctorat en sciences physiques et mathématiques

Art. 3.

L'examen pour le doctorat en sciences physiques et mathématiques comprend une épreuve unique et porte obligatoirement sur un des deux groupes suivants:

A) mathématiques;
B) physique.
A

Le groupe «mathématiques» comprend les matières ci-après:

1) Théorie des fonctions;
2) Compléments d'algèbre;
3) le calcul des probabilités et méthodes statistiques;
4) L'algèbre et la topologie.

Sont dispensés de l'épreuve sub 4) les récipiendaires qui ont subi avec succès l'examen sur cette branche au deuxième examen pour la candidature.

B

Le groupe «physique» comprend les matières ci-après:

1) La physique mathématique;
2) La physique atomique et nucléaire;
3) Le calcul des probabilités et méthodes statistiques;
4) Les méthodes mathématiques de la physique.

Sont dispensés de l'épreuve sub 4) les récipiendaires qui ont subi avec succès l'examen sur cette branche au deuxième examen pour la candidature.

Les récipiendaires du groupe B subiront en outre une épreuve pratique sur un ou deux sujets de physique expérimentale.

Il doit résulter de l'ensemble de l'examen que le récipiendaire s'exprime avec correction et facilité et que sa prononciation est bonne.

Pour être admis à l'examen, le récipiendaire doit justifier par certificats d'études avoir suivi à l'Université, après l'obtention du grade de candidat, des cours sur chacune des matières du programme.

Le récipiendaire qui choisit le groupe «physique doit en outre justifier avoir suivi, après l'obtention du grade de candidat, un cours de travaux pratiques de physique portant sur deux semestres.

Le diplôme mentionnera le groupe choisi par le récipiendaire.

Art. 4.

Le présent règlement prendra effet à partir de la session ordinaire 1965.

Toutefois, les récipiendaires au 1er examen de la candidature en sciences physiques et mathématiques peuvent être examinés d'après les anciens programmes, à condition qu'ils aient fréquenté les Cours Supérieurs avant l'année scolaire 1964-65.

Les récipiendaires au 2e examen pour la candidature en sciences physiques et mathématiques et au doctorat, qui, à la publication du présent règlement ont déjà commencé les études préparatoires à l'un ou l'autre de ces examens, subissent l'examen d'après les anciens programmes.

Les difficultés auxquelles l'application de ces dispositions pourra donner lieu seront décidées par le Ministre de l'Education Nationale, le jury d'examen entendu en son avis.

Art. 5.

L'arrêté grand-ducal du 25 avril 1940 portant règlement des examens pour les grades en sciences physiques et mathématiques est abrogé.

Art. 6.

Notre Ministre de l'Education Nationale et des Affaires Culturelles est chargé de l'exécution du présent règlement qui sera publié au Mémorial.

Le Ministre de l'Education Nationale et des Affaires Culturelles,

Pierre Grégoire

Palais de Luxembourg, le 2 avril 1965

Jean


Retour
haut de page